2 min de lecture Édouard Philippe

Édouard Philippe est-il en train de préparer son retour sur le plan national ?

DÉCRYPTAGE - L'ancien premier ministre s'est exprimé sur le service militaire et en a profité pour livrer son analyse de la société. "Il manque probablement une période de mélange" social en France, a-t-il estimé.

Édouard Philippe à Deauville, le 4 septembre 2020
Édouard Philippe à Deauville, le 4 septembre 2020 Crédit : Loic VENANCE / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un retour dans l'actualité. À l'occasion du lancement de la nouvelle campagne de recrutement de l'armée, Édouard Philippe revient sur sa propre expérience militaire. "J'ai effectué mon service militaire en 1994, au milieu de ma scolarité. C'était une obligation et il fallait évidemment accomplir son service. Mais j'y allais un peu avec des pieds de plomb, parce que je n'ai pas de tradition familiale dans la famille", raconte l'ancien premier ministre. 

Mais finalement, "après quelques premières semaines difficiles, j'ai découvert un milieu, une ambiance, une technique assez remarquable et je m'y suis beaucoup plu", explique-t-il au micro d'Europe 1.

De son expérience, le maire du Havre gardera en mémoire des "chants des troupes de marine" qui lui sont "chers". Autre souvenir, un sabre d'officier. Il l'accompagne "sur tous ses bureaux. C'est à la fois le symbole du combat, de l'autorité, du service et d'une forme de devoir", a-t-il indiqué. Les internautes avaient d'ailleurs pu découvrir cet objet si particulier sur le compte Instagram de l'ancien premier ministre. 

La stratégie de la carte postale

Après avoir quitté Matignon le 6 juillet 2020, Édouard Philippe continue de susciter des interrogations sur la suite de sa carrière politique. L'ancien premier ministre se livre même à  un commentaire sur l'état de la société, au moment où le gouvernement affiche sa volonté de lutter contre l'insécurité. "Il manque probablement une période de mélange, de creuset, d'engagement et de participation à quelque chose qui vous dépasse et qui est important pour la collectivité, plus qu'elle n'existe aujourd'hui, (…) sans qu'il faille refaire le service militaire", explique-t-il.

À lire aussi
Édouard Philippe, au Havre le 5 juillet 2020 Édouard Philippe
Édouard Philippe : "Nous allons affronter une tempête"

Cette étape est le début d'un retour sur le devant de la scène politique. Selon les informations du Journal du DimancheÉdouard Philippe sera aussi présent à Angers le 25 septembre prochain. Il interviendra devant La République des maires, un mouvement présidé par Christophe Béchu, que la majorité cherche à rallier à sa cause.  

En attendant, les mains tendus se multiplient en direction du maire du Havre. Sur LCI, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin "souhaite qu’il puisse évidemment avoir un rôle très important dans la campagne présidentielle du président de la République". Mentor politique d'Édouard Philippe, Alain Juppé, lui voit un destin national. "Édouard Philippe est une valeur sûre pour la France, je persiste et signe. La France aura besoin demain ou après-demain de ce qu'Édouard Philippe pourra lui apporter". Un destin à l'Élysée ? "C'est l'avenir qui nous le dira. En tout cas je lui garde mon amitié et une forme d'admiration", a-t-il ajouté sur France inter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Édouard Philippe Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants