2 min de lecture Paris

Pourquoi Emmanuel Macron ne s'est pas exprimé sur l'attaque à Paris

ÉCLAIRAGE - "Le président de la République n'a pas vocation à commenter mais à agir", a expliqué Emmanuel Macron lors de sa visite en Lituanie.

Emmanuel Macron à Vilnius le 29 septembre 2020
Emmanuel Macron à Vilnius le 29 septembre 2020 Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un silence remarqué. L’absence de réaction officielle de la part d'Emmanuel Macron après l'attaque à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo a été remarquée. Interpellé sur cette non-communication lors d'une visite en Lituanie, le président de la République a répliqué : "Le président de la République n'a pas vocation à commenter mais à agir"

Selon Emmanuel Macron, "il ne faut pas juger l'engagement du président de la République à hauteur de tweets". Le chef de l'État a retracé le fil des événements en précisant que "dans les heures qui ont suivi", ses "proches collaborateurs ont pu prendre attache" avec les familles des deux personnes blessées dans l'attaque

"J'ai ensuite laissé l'enquête se mener et le gouvernement intervenir, je pense que c'est comme ça qu'il fallait faire les choses, mon rôle n'est pas de me précipiter et de participer à toutes les réactions", a poursuivi le président de la République. 

Éviter la "tyrannie du tweet facile"

Des arguments soufflés aussi par son entourage dans les médias.le président de la République "ne souhaite pas tomber dans la tyrannie de l'immédiateté, dans la tyrannie du tweet facile", expliquait-on à BFMTV deux jours après l'attaque.

À lire aussi
Le couvre-feu à Paris, vu dans une rame de métro, pendant l'épidémie de coronavirus, le 17 octobre 2020. Coronavirus France
Couvre-feu : à quoi s'attendre à partir de ce mercredi dans les transports ?

Emmanuel Macron a assuré de son "plein soutien aux victimes et de la volonté déterminée que nous continuons d'agir et de nous mobiliser, comme nous le faisons depuis le premier jour contre le terrorisme sous toutes ses formes". 

"Comme à chaque fois, nous en tirerons les conséquences", a-t-il encore dit, rappelant que "plus de 32 attentats" avaient été déjoués depuis trois ans "par le travail de nos services de renseignement, de notre justice, de nos forces de sécurité intérieure". Selon une information du Point, confirmée par RTL, l'Élysée a contacté le 27 septembre, Youssef, qui a poursuivi l'auteur de l'attaque à Paris pour le remercier de son "geste héroïque". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Communication
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants