1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 6h - Au RN, la défaite aux régionales ne passe toujours pas
2 min de lecture

Les infos de 6h - Au RN, la défaite aux régionales ne passe toujours pas

Deux mois après l'échec cuisant du Rassemblement national aux élections régionales, le parti a toujours le moral en berne.

La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, le 8 mai 2021
La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, le 8 mai 2021
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Le journal RTL de 6h du 24 août 2021
08:10
Le journal RTL de 6h du 24 août 2021
08:10
Marie Moley - édité par Marie Gingault

Marine Le Pen est toujours très critiquée au sein du Rassemblement National. Le parti ne se remet toujours pas de la défaite cuisante des régionales et a toujours le moral en berne. Parmi les militants et même certains cadres, on doute de plus en plus de la présidente Marine Le Pen.

En juin, le Rassemblement national était K.O après le bide des régionales, deux mois plus tard il ne va pas mieux. Certains élus ont perdu la foi et ne s'en cachent plus : "En l'état, pas sûr que Marine passe le premier tour", tranche une tête de liste régionale. "Après 2022, le RN ce sera un champ de ruines", lâche un élu local tendance Marion Maréchal.

Même la garde rapprochée de la patronne semble avoir du vague à l'âme : "Si on gagne, on gagne, si on perd, on perd", philosophe un très proche. Qu'il est loin le discours conquérant du printemps, lorsque le RN promettait des ralliements et des victoires. Dans ce spleen, certains anticipent déjà l'après 2022 : "Soit Marine quitte le navire, du genre 'ciao, démerdez-vous sans moi', soit elle s'accroche pour sauver les postes de ses proches", glisse un élu très amer. 

Le premier cercle tempère : "Il y a toujours des pleureuses après les défaites". Certes, mais à son retour de vacances, Marine Le Pen devra sécher les larmes et remobiliser ses troupes. 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

Football - La commission de discipline se réunira mercredi après les débordements survenus lors du match Nice-Marseille. En attendant la tribune des ultras niçois sera fermée pour 4 matchs. 


Coronavirus - 10 millions de Français vont pouvoir recevoir une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 : les plus de 65 ans, et ce à priori dès le mois de septembre. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a été quasiment catégorique lundi soir. 

Marseille - Emmanuel Macron va se rendre dans la cité phocéenne la semaine prochaine. Le président sera attendu sur le sujet de la sécurité, tandis que la procureure de Marseille a déploré hier une explosion du nombre de règlements de comptes depuis deux mois.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/