1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Rassemblement national : le parti doit retrouver sa "virilité", selon Jean-Marie Le Pen
1 min de lecture

Rassemblement national : le parti doit retrouver sa "virilité", selon Jean-Marie Le Pen

Le co-fondateur du Front national, constate l'échec du RN aux élections régionales. Il dénonce une "délepenisation" du parti et prône un retour aux "fondamentaux".

Jean-Marie Le Pen, l'ancien président et cofondateur du Front national.
Jean-Marie Le Pen, l'ancien président et cofondateur du Front national.
Crédit : JOHN THYS / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Par peur de voir son ancien parti, actuellement dirigé par sa fille Marine Le Pen, disparaître, Jean-Marie Le Pen souhaite que le Rassemblement national retrouve sa "virilité", a-t-il affirmé dans son Journal de bord vidéo diffusé ce mercredi 30 juin. 

"Aujourd’hui, ou Marine Le Pen revient aux fondamentaux, qui ne consiste pas seulement à les énoncer mais à les faire vivre, sur l’immigration, l'insécurité", avec "une reprise de la virilité, de la netteté des positions", ou bien ce sera sa "disparition", a déclaré celui qui a dirigé près de 40 ans le Front national. "Ou bien Marine Le Pen retrouve les accents des combats précédents ou bien elle va progressivement s’effacer", a-t-il ajouté. Il estime que ce parti n’a "de chances de succès que sous une forme alternative au système".

À Perpignan, où le RN tient un congrès samedi et dimanche prochains, sa fille a ""une obligation, de préciser ses positions et de revenir aux positions qui avaient fait la force et l’espérance de croissance du FN", insiste le nonagénaire. "Le congrès devrait être le moyen d’afficher un redressement politique, intellectuel, moral", poursuit-il.

Le co-fondateur du FN revient ensuite sur ce qu'il appelle la "délepenisation" du parti, dont il a été exclu en 2015. Il s'agirait d'une "faute politique", qui s'est "traduite par un échec électoral et peut-être des (futurs) échecs électoraux si cette position était maintenue".

À lire aussi

"La politique d’adaptation, de rapprochement du mouvement par rapport au pouvoir, à la droite ordinaire même, a été sanctionnée sévèrement" par les électeurs, selon Jean-Marie Le Pen.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/