1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : le souci de Le Pen, faire croire qu’elle peut gagner
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : le souci de Le Pen, faire croire qu’elle peut gagner

ÉDITO - Même après le congrès du RN ce week-end à Perpignan, Marine le Pen a un souci : parvenir à faire croire qu’elle peut gagner l’élection présidentielle.

Marine Le Pen a été réélue le 4 juillet 2021 à la tête du Rassemblement national pour un quatrième mandat.
Marine Le Pen a été réélue le 4 juillet 2021 à la tête du Rassemblement national pour un quatrième mandat.
Crédit : RAYMOND ROIG / AFP
Le nouveau défi de Marine le Pen pour 2022 : faire croire qu'elle peut gagner
02:31
Olivier Bost - édité par William Vuillez

Marine Le Pen n’a qu’un seul souci dans la vie : parvenir à faire croire ou continuer de faire croire qu’elle peut gagner l’élection présidentielle. Tout tourne seulement autour de cette question. Ce n’est pas un petit souci, quand vous regardez les derniers résultats électoraux du Rassemblement national. 

Ce n’est pas un petit souci puisque ça lui impose une stratégie, sans aucune alternative possible pour 2022. Elle a été très claire ce dimanche 4 juillet, pas question de retour en arrière, de "revenir au Front national", pas question de se radicaliser. Marine Le Pen joue toujours l’ouverture et ne fera pas dans la provocation. 

La ligne est établie et se résume sur une idée : l’islam est compatible avec la République. Ajoutez à cela la dette qui doit être remboursée et l’euro qu’elle ne veut plus abandonner. Les gages de sérieux sont faits pour élargir sa base électorale. 

Quelles conclusions après l'échec des régionales ?

L’électorat a boudé le RN aux régionales, les électeurs de Marine Le Pen sont ceux qui se sont le plus abstenus à ces élections, mais il est possible d’en tirer deux conclusions :

À lire aussi

- Marine Le Pen a relativisé ce week-end cette abstention, ses électeurs ne sont pas allés voir ailleurs, ils n’ont pas voté pour un concurrent, pas comme en 2007, quand ils avaient rejoint massivement Nicolas Sarkozy. Là, rien, ils pourront donc revenir vers Marine Le Pen à la présidentielle, une élection qui mobilise jusque là beaucoup plus que toutes les autres.

- La deuxième conclusion de cette abstention est plus embarrassante. Et si les électeurs ne croyaient plus en Marine Le Pen pour renverser le système ? S’ils se disaient qu’elle n’y arrivera jamais ? C’est une question qui reste ouverte y compris chez des cadres du RN. 

22 mesures pour 2022

Alors, que peut faire Marine Le Pen d’ici 2022 ? Elle l’a bien dit dimanche, ne rien changer et espérer malgré cela, retrouver une dynamique qui "n’est plus naturelle" reconnait-elle, une dynamique "qu’il faudra recréer"

À partir de septembre, elle va égrener 22 mesures pour 2022 et c’est son second, le jeune Jordan Bardella qui a le mieux résumé ce week-end la situation de sa candidate : "Rien n’est perdu, il reste encore un chemin". Nous avons connu le Rassemblement national plus triomphant ces derniers mois.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/