1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 6h - Coronavirus et masques : Roselyne Bachelot dénonce un "pays infantilisé"
1 min de lecture

Les infos de 6h - Coronavirus et masques : Roselyne Bachelot dénonce un "pays infantilisé"

L'ancienne ministre de la Santé a estimé, devant la commission d'enquête de la gestion de la crise du coronavirus, que "la leçon à tirer" de cette épidémie est qu'"il faut se prendre en main" en France.

L'ancienne ministre de la Santé Roselyne Bachelot
L'ancienne ministre de la Santé Roselyne Bachelot
Crédit : CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
Les infos de 6h - Coronavirus et masques : Roselyne Bachelot dénonce un "pays infantilisé"
07:52
Le journal de RTL de 6h du 02 juillet 2020
07:51
Isabelle Choquet

Après Agnès Buzyn, c'est au tour des anciennes ministres de la Santé Marisol Touraine et Roselyne Bachelot de s'être présentées devant les membres de la commission d’enquête parlementaire sur la gestion de la crise du coronavirus. Au cœur des débats figurait notamment la question des stocks de masques.

Sur le sujet, Roselyne Bachelot a balayé d'un revers de main les plaintes de certains soignants : "J'ai entendu un représentant d'un syndicat de médecins dire qu'ils n'avaient pas de masques en stock dans leurs cabinets, ni de blouse, mais qu'est-ce que c'est, dans ce pays de Pasteur, cette médecine ?" s'est-elle interrogée en se demandant également s'il fallait attendre "que le préfet ou que le directeur de l'ARS viennent avec une petite charrette pour nous apporter des masques".

"Mais qu'est-ce que c'est que ce pays infantilisé ?", a déploré l'ancienne ministre qui a estimé qu'"il faut se prendre en main en France, c'est ça la leçon qu'il faut tirer". Elle a également affirmé qu'un ministre doit tout connaître, faisant ici référence aux propos d'Agnès Buzyn qui déclarait, ce mardi 30 juin, que "ce n'est pas au ministre de gérer les stocks".

À écouter également dans ce journal

Grève - À l’hôpital de Valenciennes, les femmes de ménage salariées d’Onet dénoncent "la prime de la honte", après avoir reçu 150 euros pour leurs services lors de la crise du coronavirus. Un mouvement de grève comprenant "98% des salariés en CDI" a été entamé.

Tendances - La fraude fiscale a permis à l'État de récupérer 12 milliards d'euros en 2019, ce qui constitue une année record. Cette somme représente une hausse de 50 % par rapport à l’année passée et 2 milliards de plus qu’en 2015, le précédent record.

À lire aussi

International - La pandémie de coronavirus continue de s'aggraver aux Ètats-Unis où un niveau record de nouveaux cas a été atteint ce mercredi 1er juillet, avec plus de 50.000 nouvelles contaminations en 24 heures.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/