1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 18h - Présidentielle 2022 : Le Pen veut marquer sa différence sur la pratique du pouvoir
2 min de lecture

Les infos de 18h - Présidentielle 2022 : Le Pen veut marquer sa différence sur la pratique du pouvoir

À 12 jours du second tour, Marine Le Pen veut prouver sa stature et son sérieux, elle a organisé une conférence de presse "sur les institutions" ce mardi 12 avril, dans son QG.

Marine Le Pen, candidate à la présidentielle, en conférence de presse mardi 12 avril 2022.
Marine Le Pen, candidate à la présidentielle, en conférence de presse mardi 12 avril 2022.
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Le journal RTL de 18h du 12 avril 2022
00:13:57
Le journal RTL de 18h du 12 avril 2022
00:13:57
Marie Moley - édité par Benoît Leroy

Marine Le Pen poursuit sa stratégie de campagne. Ce mardi, douze jours avant le second tour de l'élection présidentielle, la candidate du Rassemblement national s'est exprimée sur ses mesures concernant les institutions de la République en cas d'élection et sa façon de gouverner. L'occasion pour elle d'afficher ses différences avec Emmanuel Macron et de cogner sur sa pratique, jugée solitaire, du pouvoir.

Durant sa conférence de presse, la candidate RN s'est payée le luxe de donner des leçons de démocratie à son adversaire. Car, elle, "n'a pas peur du peuple", jure-t-elle. Cette dernière accusant Emmanuel Macron d'avoir "abîmé la démocratie". Celle-ci met en avant la "répression féroce des protestations populaires comme les Gilets jaunes". "Emmanuel Macron a installé l'idée que rien ne pouvait être discutable, réformable", a expliqué Marine Le Pen.

En réponse, la candidate populiste a décliné ses propositions avec, en tête, l'adoption du RIC : le référendum d'initiative citoyenne, une demande phare du mouvement des Gilets jaunes. 500.000 Français pourraient ainsi proposer un projet de loi. La peine de mort pourrait-elle être réintroduite par ce biais ? Marine Le Pen ne dit pas non, elle assure que cette mesure est faite pour séduire au-delà de son socle électoral. "Même ceux qui n'apprécient pas toutes mes propositions ont intérêt à voter pour moi, puisqu'ils auront l'occasion de se prononcer sur elles, au cas par cas."

Un dérapage lorsqu'il s'agit des médias

Dans son arsenal démocratique, Marine Le Pen propose aussi un scrutin proportionnel à l'Assemblée. 
La candidate qualifiée au second tour a été interrogé sur son refus d'accréditer le média "Quotidien" (diffusé sur TF1), à son QG. Elle assume de leur refuser l'entrée. "Il n'y a pas de journaliste chez Quotidien, c'est un amuseur. Je suis chez moi, dans mon QG et mon mouvement", s'est-elle défendue. 

À écouter aussi

Une candidate qui choisit donc qui est journaliste et qui ne l'est pas. Un comble pour une conférence de presse consacrée à la bonne pratique de la démocratie.

À écouter également dans ce journal

Présidentielle 2022 - L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy s'est exprimé ce mardi en annonçant qu'il voterait pour Emmanuel Macron au second tour. Interrogé à ce sujet, l'intéressé à remercier son prédécesseur pour "son soutien" et "sa confiance".

États-Unis - Plusieurs personnes ont été blessé, ce mardi après-midi, dans le métro de New-York. Le suspect était toujours en fuite, aux alentours de 18h. Selon un tweet de la police, "il n'y a pas d'engins explosifs opérables à l'heure actuelle".

Ukraine - Vladimir Poutine a balayé d'un revers de main les accusations de crimes de guerre visant la Russie quant au massacre de civils à Boutcha. Le président russe qualifiant de "fake", ces accusations.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires