1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les actualités de 12h30 - Les "gilets jaunes", bien moins nombreux mais plus radicaux, selon Castaner

Les actualités de 12h30 - Les "gilets jaunes", bien moins nombreux mais plus radicaux, selon Castaner

À la veille d'une nouvelle manifestation de "gilets jaunes", le ministre de l'Intérieur s'est exprimé lors d'une conférence de presse, vendredi 7 décembre.

Christophe Castaner sortant de l'Élysée le 30 octobre 2018
Christophe Castaner sortant de l'Élysée le 30 octobre 2018
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Les actualités de 12h30 - "Gilets jaunes" : ce qu'il faut retenir des annonces de Castaner
24:57
Les actualités de 12h30 - "Gilets jaunes" : ce qu'il faut retenir des annonces de Castaner
24:58
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze
Journaliste

Ne pas mettre de l'huile sur le feu, mais se préparer à une journée de violences. C'est le mot d'ordre d'Emmanuel Macron, qui ne s'adressera aux Français qu'en début de semaine prochaine pour ne pas en rajouter, explique le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand. Mais il faut assurer la sécurité des Français face à l'acte 4 de la mobilisation des "gilets jaunes". Et Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur redoute, ce vendredi matin, les casseurs.

Lors d'une conférence de presse, le Premier ministre a résumé la situation en une seule formule lapidaire : "Ces trois dernières semaines ont fait naître un monstre qui a échappé à ses géniteurs". Une phrase qui pointe la mutation qu'a connue le mouvement des "gilets jaunes". De 282.000 personnes décomptées le 17 novembre, ils ne seraient aujourd'hui plus que 10.000 selon le ministre de l'Intérieur. Moins nombreux, mais bien plus radicaux.

Comme par exemple, cet homme interpellé hier : un "gilet jaune" qui appelait à affronter les forces de l'ordre et chez qui les policiers ont retrouvé deux armes de poing. Christophe Castaner estime qu'ils seront plusieurs milliers à Paris : des casseurs, des black-blocs et des membres de l'ultra-droite

Enfin, les méthodes d'intervention vont changer : interpeller plus vite, être plus mobile... pour éviter que la situation ne dégénère. Christophe Castaner va aussi porter plainte contre Nicolas Dupont-Aignan pour avoir dit à l'Assemblée, que c'étaient "les petits casseurs de monsieur Castaner qui avaient saccagé l'Arc de Triomphe", samedi 1er décembre.

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

"Gilets jaunes" - Vingt-huit cocktails Molotov "prêts à l'emploi" et trois bombes artisanales ont été saisis vendredi matin sur un rond-point occupé par des "Gilets jaunes", à Montauban, à la veille d'une nouvelle manifestation, ont annoncé le préfet du Tarn-et-Garonne et le procureur de la République.

Justice - Nordahl Lelandais est entendu par les juges grenoblois en charge de l'affaire Maëlys. Il a été mis en examen pour agression sexuelle après la découverte dans son téléphone portable d'une nouvelle vidéo d'attouchements, concernant cette fois sa filleule âgée de quatre ans.

Téléthon - La 32e édition du Téléthon démarre ce soir et durera jusqu'à dimanche, avec un numéro : le 36 37 pour faire progresser la recherche sur les maladies rares.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/