1 min de lecture Sécurité

"Gilets jaunes" : les mises en gardes du procureur de Paris avant l'acte 4 de la mobilisation

INVITÉ RTL - Rémy Heitz a détaillé le dispositif de sécurité mis en place samedi 8 décembre à Paris, pour tenter de prévenir les violences qui pourraient émailler les manifestations.

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
"Gilets jaunes" : les mises en gardes du procureur de Paris avant l'acte IV de la mobilisation Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Léa Stassinet

Comment éviter les violences tant redoutées samedi 8 décembre, en marge de l'acte 4 de la mobilisation des "gilets jaunes" ? Rémi Heitz, procureur de la République de Paris a dévoilé plusieurs mesures pour identifier les casseurs avant qu'ils ne passent à l'acte. 

L'une des réquisitions mise en place par le magistrat permettra aux membres des forces de l'ordre de "contrôler l'identité des personnes arrivant dans les gares, qui devront ouvrir leurs sacs", a-t-il expliqué vendredi 7 décembre sur l'antenne de RTL. 


Selon le procureur, "ces réquisitions visent un certain nombre de lieux". "En fait, tous les endroits sensibles peuvent faire l'objet sur la base de ces réquisitions de contrôles d'identité et on peut être interpellé si on est porteur (..) d'armes ou d'objets laissant montrer qu'il y a une volonté de participer à des violences", a-t-il insisté. 

À lire aussi
Des "gilets jaunes" à Paris, le 15 décembre 2018 Gilets jaunes
Smic, prime d'activité... "Il doit y avoir du concret rapidement", selon Alba Ventura

Rémi Heitz a également rappelé que parmi les personnes jugées en comparution immédiate après les débordements de la précédente manifestation, plusieurs d'entre elles étaient sous le coup d'une "interdiction de paraître", c'est-à-dire l'interdiction "de revenir à Paris", a expliqué le procureur. Les personnes qui outrepasseraient cette interdiction "pourront être incarcérées", prévient le magistrat. 

D'autres interpellations à venir

Enfin, le procureur de la capitale a rappelé que des "enquêtes au long cours" étaient menées depuis samedi dernier. "Ceux qui rentrent le samedi sans être interpellés ne sont pas pour autant quittes avec la justice", a-t-il prévenu. "Il y aura encore des interpellations et sur la base notamment des vidéos, des témoignages que nous avons recueillis, (...), la police judiciaire interpellera des personnes auteures d'infractions", a-t-il indiqué. "Ce n'est pas le régime du 'pas vu pas pris'", a conclu Rémi Heitz. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité Paris Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795837919
"Gilets jaunes" : les mises en gardes du procureur de Paris avant l'acte 4 de la mobilisation
"Gilets jaunes" : les mises en gardes du procureur de Paris avant l'acte 4 de la mobilisation
INVITÉ RTL - Rémy Heitz a détaillé le dispositif de sécurité mis en place samedi 8 décembre à Paris, pour tenter de prévenir les violences qui pourraient émailler les manifestations.
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-les-mises-en-gardes-du-procureur-de-paris-avant-l-acte-4-de-la-mobilisation-7795837919
2018-12-07 09:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/K6QTCqUjMDpMAIYin4DANA/330v220-2/online/image/2018/1207/7795837563-l-invite-de-rtl.jpg