1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les "gilets jaunes libres" appellent à ne pas venir manifester à Paris samedi
1 min de lecture

Les "gilets jaunes libres" appellent à ne pas venir manifester à Paris samedi

Benjamin Cauchy, porte-parole du collectif de ces "gilets jaunes modérés" a qualifié de "traquenard" la mobilisation parisienne.

Benjamin Cauchy, l'un des porte-parole des "gilets jaunes libres", à Toulouse le 21 novembre 2018
Benjamin Cauchy, l'un des porte-parole des "gilets jaunes libres", à Toulouse le 21 novembre 2018
Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Léa Stassinet

"La France des oubliés s'exprimera en régions". Benjamin Cauchy, porte-parole des "gilets jaunes libres", a appelé ce vendredi 7 décembre à ne pas venir manifester samedi 8 décembre à Paris. 

Aux côtés de Jacline Mouraud, également membre du collectif de ces "gilets jaunes modérés", le Toulousain a estimé que la manifestation parisienne était un "traquenard". "C'est bel et bien dans les territoires que de façon pacifiste les Français manifesteront leur mécontentement vis à vis de cette politique qui ne nous convient pas et qui ne convient pas à 85% des Français", a-t-il déclaré. 

Pourquoi avoir choisi de ne pas se rendre dans la capitale ? Le collectif craint deux choses : "La première c'est qu'il y ait des morts. On peut demander au président de la République combien de morts faudra-t-il pour qu'il daigne entendre le peuple, et la deuxième c'est que nous tombions dans le piège que Christophe Castaner tente d'ériger depuis plusieurs semaines, qui est celui d'associer les Français aux casseurs", a expliqué Benjamin Cauchy. 

Je ne vois pas l'intérêt de venir marcher sur Paris, c'est une pièce de théâtre

Jacline Mouraud

"Je ne vois pas l'intérêt de venir marcher sur Paris, c'est une pièce de théâtre. Ce n'est pas un jeu, il faut maintenant que tout le monde comprenne, que tout le monde tienne compte de ce qu'on a obtenu et du fait qu'on nous donne le droit de discuter", a ajouté Jacline Mouraud, autre fondatrice du collectif. 

À lire aussi

D'autre part, le collectif avait demandé à rencontrer Emmanuel Macron ce vendredi 7 décembre. "Nous avons reçu lettre morte", a fustigé le porte-parole du collectif. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/