1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Grève SNCF : Jean Castex en appelle "au sens des responsabilités" sur RTL

Grève SNCF : Jean Castex en appelle "au sens des responsabilités" sur RTL

INVITÉ RTL - Le premier ministre a qualifié la réforme de la SNCF de "courageuse", estimant qu'il fallait "faire progresser le dialogue social" avec les cheminots.

Le Premier ministre Jean Castex le 3 septembre 2020
Le Premier ministre Jean Castex le 3 septembre 2020
Crédit : Silver GERARD / Agence 1827
Jean Castex était l'invité de RTL jeudi 3 septembre 2020
25:30
Jean Castex était l'invité de RTL jeudi 3 septembre 2020
25:30
Jean Castex exclut une baisse de la TVA pour les coiffeurs
12:52
Jean Castex exclut une baisse de la TVA pour les coiffeurs
12:52
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura
Animateur

Le plan de relance prévoit des investissements dans le domaine du ferroviaire, et notamment dans le fret. Un sujet qui demande beaucoup d'investissements, alors que l'État a déjà épongé 25 milliards euros de dettes de la SNCF. À l'évocation d'une nouvelle grève de la SNCF prévue le 17 septembre, "j'en appelle au sens des responsabilités de chacune et de chacun", a déclaré le premier ministre Jean Castex sur RTL le jeudi 3 septembre

La dernière grève a coûté 600 millions d'euros, et la précédente 800 millions d'euros. "C'est la raison pour laquelle nous transformons cette entreprise, nous la rénovons, a expliqué Jean Castex. C'est une entreprise marquée par une conflictualité forte. Il faut investir massivement dans le ferroviaire. Il faut faire progresser le dialogue social. Les cheminots sont les premiers concernés".

"J'en appelle au sens des responsabilités de chacune et de chacun, a dit le premier ministre. Il est indispensable dans le cadre de la transition écologique que les mobilités des Français comme des marchandises puissent être la moins carbonée possible et la plus respectueuse de l'environnement".

Renouer avec le ferroviaire, c'est indispensable

Le Premier ministre Jean Castex, le 3 septembre 2020, sur RTL

Le Premier ministre a promis d'investir dans le fret et dans les trains du quotidien, "avec l'argent du plan de relance". "On est à la fois dans la continuité et dans un tournant, a-t-il expliqué. Dans la continuité, le gouvernement de la République dans le cadre de ce quinquennat a misé sur le ferroviaire. Il a fait une réforme courageuse, attendue depuis des années, nécessaire, et que nous mènerons à son terme".

À lire aussi

"Renouer avec le ferroviaire, mais avec une entreprise mieux gérée, une entreprise plus performante, c'est indispensable, a défendu le chef du gouvernement. Le fret pour lequel nous perdons des parts de marché depuis des années par rapport à la route, il a besoin d'être aidé et soutenu. Nous allons le faire massivement. Cela concerne aussi le transport ferroviaire au quotidien, avec les régions".

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/