1 min de lecture Rassemblement national

"Gilets jaunes" : le gouvernement "complice" du "désordre", estime Jordan Bardella

Le vice-président du Rassemblement national a dénoncé lundi un gouvernement qui "laisse les milices d'extrême gauche pourrir le mouvement des 'gilets jaunes'".

Des manifestants à Paris, lors de l'acte 21 des "gilets jaunes".
Des manifestants à Paris, lors de l'acte 21 des "gilets jaunes". Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Florian Soenen et AFP

"Le gouvernement est le complice de la situation de désordre absolument inouïe dans les rues de Paris", a accusé lundi 18 novembre Jordan Bardella, au lendemain d'un week-end de manifestations marquant le premier anniversaire des "gilets jaunes". Le vice-président du Rassemblement national estime que le gouvernement "laisse les casseurs d'extrême gauche pourrir les manifestants".

"Je me sens solidaire des revendications (du mouvement), mais des vrais 'gilets jaunes', ceux qui étaient là depuis le départ, ceux qui ont tenu les ronds-points, pas ceux qui sont jaunes à l'extérieur mais rouges à l'intérieur", a-t-il ajouté. Ses critiques sont dans la ligne de celles adressées dès samedi par la présidente du RN, Marine le Pen, évoquant des violences causées par des Black Blocs "idiots utiles" du gouvernement. "Les revendications des 'Gilets Jaunes' sont ainsi souillées. @CCastaner, incompétent et... complice !", a-t-elle dénoncé sur Twitter. 

Jordan Bardella a réclamé sur Europe 1 "la dissolution des organisations d'extrême gauche", arguant que "les gouvernements précédents ont su le faire lorsqu'il s'agissait de milices d'ultra-droite." La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye avait déploré dimanche que le mouvement des "gilets jaunes" soit depuis plusieurs mois "gangrené par des ultras" de l'extrême gauche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rassemblement national Gilets jaunes Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants