5 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : "Le nombre de morts va continuer à augmenter", déclare Castex

ÉCLAIRAGE - "46 millions de Français" doivent désormais respecter le couvre-feu instauré par le gouvernement de 21 heures à 6 heures.

Jean Castex, le 22 octobre 2020
Jean Castex, le 22 octobre 2020 Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Face à une situation "particulièrement préoccupante", Jean Castex remonte en première ligne pour annoncer le basculement de plusieurs départements en "alerte maximale" contre la Covid-19, avec de nouveaux couvre-feux à la clef. 

Le premier ministre a donc étendu le couvre-feu à 38 nouveaux départements et à la Polynésie. Le chef du gouvernement s'attend à un mois de novembre qui sera "éprouvant" avec un nombre de morts qui continuera d'augmenter en raison de la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus. Au total, 54 départements seront désormais placés sous couvre-feux de 21 heures à 6 heures ainsi que la Polynésie, où vivent environ 46 millions de Français.  
 
Jean Castex a aussi indiqué que le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de cas confirmés de Covid-19 pour 100.000 habitants, a progressé de 40% en une semaine, pour atteindre 251 sur le territoire national. Et le taux de reproduction du virus induit un doublement du nombre de cas tous les 15 jours. Les forces de l'ordre ont effectué depuis samedi dernier "32.033 contrôles et prononcé 4.777 verbalisations pour non respect du couvre-feu"

Retrouvez les annonces de Jean Castex

18h10 - Merci à tous de nous avoir suivis. 

17h50 - Jean Castex, Olivier Véran et Roselyne Bachelot répondent désormais aux questions des journalistes. "Nous savons déjà que l'impact des contaminations actuelles sur la montée des hospitalisations en réanimation se fera sentir en novembre", explique Jean Castex

17h48 - Le gouvernement a mis en ligne la nouvelle version de l'application StopCovid et insiste sur le fait que les Français doivent l'utiliser comme un geste barrière.

À lire aussi
À lire aussi
Donald Trump, à la Maison Blanche, le 4 novembre 2020 santé
États-Unis : ce que Donald Trump a demandé à l'OMS avant de la quitter

17h41 - Roselyne Bachelot déclare : "Nous avons besoin de culture et peut-être encore plus durant cette crise qui a affecté notre capacité à nous rassembler". "Pour ne pas que le secteur culturel s'effondre", des mesures complémentaires vont être prises par le gouvernement. Pour le cinéma, la ministre de la Culture annonce "la création d'un complément de prix pris en charge par l'État et reversé aux distributeurs", ainsi qu'"un bonus renforcé". 

Globalement, "115 millions d'euros" d'aides pour le spectacle vivant et le cinéma sont débloqués par le gouvernement

17h39 - Découvrez la liste de tous les départements concernés par le couvre-feu

À lire aussi

17h37 - Pour le volet économique, Jean Castex explique que les nouveaux départements qui ont basculé sous le régime du couvre-feu bénéficieront des mesures mises en place par le gouvernement pour soutenir les secteurs impactés.

Le premier ministre ajoute : "À tous, je veux dire que le gouvernement comprend leur désarroi et parfois leur sentiment d'injustice (...) Ces mesures ne sont en aucun cas des sanctions contre eux, mais des mesures de prévention, destinées à limiter la propagation du virus"

17h29 - Jean Castex annonce le lancement de la nouvelle application "Tous anti-Covid", en précisant l'avoir désormais téléchargée.

Le secrétaire d'État en charge du Numérique Cédric O prend la parole. "Il faut être extrêmement claire : oui l'application n'a pas été suffisamment téléchargée pour être un outil efficace dans la lutte contre le coronavirus". Il déplore une occasion "collective manquée". "Nous avons besoin de Tous anti-covid", ajoute-t-il.

Comme StopCovid, cette nouvelle version de l'application alertera son utilisateur s'il croise une personne positive au coronavirus. "Nous avons besoin de vous, de tous, de chacun (...) Téléchargez-la et activez-la dès que vous vous rendez dans un lieu public", ajoute-t-il.

La nouvelle version intègre des éléments d'informations sur la propagation de l'épidémie. Elles seront adaptées à la ville de chacun "dans les jours qui viennent".

17h23 - "J'en appelle donc encore et encore à la solidarité nationale et à une mobilisation sans faille", explique Jean Castex qui cherche à provoquer un électrochoc chez les Français en ajoutant que "des mesures beaucoup plus dures" devront être mises en place, si "l'épidémie n'est pas jugulée". "Il est encore temps de l'éviter mais il ne nous reste plus beaucoup de temps", a ajouté le premier ministre sans autre précision.

17h14 - Olivier Véran prend la parole pour préciser les annonces du premier ministre. "Sans mesure nouvelle là où c'est nécessaire pour freiner l'épidémie, il y aurait plus de 50.000 malades diagnostiqués chaque jour", a déclaré le ministre de la Santé. 

Et d'ajouter : "L'impact sanitaire, c'est-à-dire ses formes graves qui nécessitent une admission a l'hôpital, voire en réanimation, est réel et palpable". 

Le ministre de la Santé évoque la déprogrammation des opérations dans les hôpitaux. Le ministre de la Santé confirme que toutes les opérations ne seront pas déprogrammées, à l'inverse de la stratégie adoptée le printemps dernier.

17h06 - "Le virus accélère, nous devons anticiper davantage la mise en place de nos mesures. Elles sont lourdes mais je constate qu'elles sont bien respectées (...) Il est trop tôt à ce stade pour mesurer les résultats du couvre-feu", déclare Jean Castex. 

32.033 contrôles ont été effectués pour non-respect du couvre-feu depuis une semaine et 4.777 verbalisations ont été faites.

En fonction des résultats la semaine prochaine, "le dispositif sera réévalué", indique le premier ministre. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France et PACA sont "les plus touchées". 

Le mois de novembre sera éprouvant. Le nombre de morts va continuer à augmenter

Jean Castex
Partager la citation

"Les nouveaux cas d'aujourd'hui sont les malades hospitalisés de demain et malheureusement les morts d'après demain", déclare Jean Castex. Le chef du gouvernement ajoute : "Le mois de novembre sera éprouvant" et "le nombre de morts va continuer à augmenter".

17h04 - Jean Castex annonce que le couvre-feu est étendu à "38 nouveaux départements et un territoire d'Outre-mer, la Polynésie". Il s'étendra "de 21 heures à 6 heures pour une durée de six semaines" et "ces règles entreront en vigueur à compter de vendredi minuit", précise le premier ministre.

Le chef du gouvernement a aussi demandé aux préfets d'étendre le couvre-feu aux départements ayant déjà une ville appliquant cette règle. "46 millions de Français" sont désormais soumis au couvre-feu.

 17h02 - Jean Castex prend la parole. 

"Disons les choses clairement : la situation est grave. Elle est grave en Europe, elle est grave en France", déclare le premier ministre. "La situation de notre pays a continué à se dégrader (...) Sont touchées, toutes les tranches d'âges et notamment les plus de 65 ans (...) Cette diffusion du virus concerne désormais la quasi totalité du territoire". 

Selon le premier ministre, le taux d'incidence, c'est à dire le nombre de cas confirmé de Covid-19 pour 100.000 habitants, a progressé de 40% en une semaine, pour atteindre 251 sur le territoire national. Et le taux de reproduction du virus induit un doublement du nombre de cas tous les 15 jours. 

17h - Les ministres de la Santé et de la Culture, Olivier Véran et Roselyne Bachelot seront aux côtés de Jean Castex, lors de cette prise de parole. 

16h58 - Le Conseil scientifique a prévenu que "les mois d'hiver seront difficiles". L'exécutif a adopté en Conseil des ministres un projet de loi pour prolonger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février 2021 inclus. Nécessitant un vote au parlement, il sera examiné dès ce week-end à l'Assemblée. 

16h49 - La France pourra-t-elle échapper dans les jours qui viennent à un reconfinement ?

"L'hypothèse, encore taboue il y a quelques semaines, ne l'est plus du tout, et la situation chez nos voisins européens pourraient accélérer encore les décisions. Depuis minuit, l'Irlande a franchi le pas, premier pays de l'Union à reconfiner toute sa population. Officiellement, l'Élysée ne veut pas entendre parler d'un reconfinement, mais dans les faits, on semble bien s'y préparer", explique William Galibert, journaliste au service politique de RTL.

>
Coronavirus en France : un reconfinement est-il inévitable ? Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

16h28 - Bonjour à tous et bienvenue dans ce live consacré à la conférence de presse de Jean Castex, six jours après l'instauration d'un couvre-feu dans plusieurs métropoles de France. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Jean Castex Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants