5 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus, couvre-feu, attestation : Castex précise les annonces de Macron

ÉCLAIRAGE - Jean Castex a détaillé les nouvelles restrictions pour tenter d'enrayer la propagation du coronavirus, au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron.

Jean Castex le 15 octobre 2020 à Paris
Jean Castex le 15 octobre 2020 à Paris Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Étape 2. Après la prise de parole d'Emmanuel Macron, place à l'application. Jean Castex a détaillé les modalités de l'application du couvre-feu en Île-de-France et dans 8 métropoles. Cette communication gouvernementale a été parasitée par des perquisitions aux domiciles et bureaux du ministre de la Santé Olivier Véran et de l'ancien premier ministre Édouard Philippe. Cela s'inscrit dans le cadre d'une information judiciaire ouverte par la Cour de justice de la République sur la gestion de la crise du coronavirus. 

Le chef du gouvernement a également dressé la liste des exemptions, parmi lesquelles "les établissements de santé, médico-sociaux" ou encore les restaurants pratiquant la livraison à domicile. "Si vous avez un train ou un avion qui arrive ou qui part après 21h, il faudra le cas échéant pouvoir montrer votre billet si vous êtes contrôlé", a-t-il ajouté, en soulignant que les déplacements "pour sortir votre animal de compagnie, près de chez vous", seront également tolérés. 

Les derniers chiffres montrent encore une aggravation de la situation avec plus de 100 morts et 193 personnes admises en réanimation sur 24 heures. L'épidémie a déjà fait plus de 32.000 morts en France.

Retrouvez la prise de parole de Jean Castex

15h36 - C'est la fin de ce livre, merci de nous avoir suivis.

15h32 - "Le quoi qu'il en coûte reste valable", explique le ministre de l'Économie Bruno Le Maire pour marquer le soutien de l'État aux entreprises.

15h27 - Que pensez-vous des annonces d'Emmanuel Macron et du gouvernement ?

Faites-vous confiance à Emmanuel Macron pour enrayer l'épidémie ?
Nombre de votes : 9091 *Sondage à valeur non scientifique
À lire aussi
Des affiches appellent à respecter la distanciation physique à l'aéroport de Roissy, pendant la crise de coronavirus Coronavirus France
Reconfinement : les frontières en dehors de l'UE fermées, "sauf exception"

14h59 - Jean Castex répond aux questions des journalistes.

Concernant les perquisitions au domicile et bureau d'Olivier Véran, "ma confiance est totale" envers le ministre de la Santé, déclare le premier ministre. "Vous comprendrez qu'il ne m'appartient absolument pas de commenter les décisions d'une autorité judiciaire", a ajouté le premier ministre, en soulignant que le ministre de la Santé "bénéficie d'une totale présomption d'innocence". 

Concernant le couvre-feu, un billet de train ou d'avion après 21 heures "vaudra dérogation".

12.000 policiers et gendarmes seront mobilisés exclusivement dans les neuf zones concernées par le couvre-feu, explique Gérald Darmanin.

Sur les élections départementales et régionales, "l'idée serait que l'on créé un groupe de travail dans lequel tous les partis désigneraient un représentant", explique le premier ministre. Il sera présidé par "une personnalité qualifiée indépendante" et "s'appuiera sur les recommandations du Conseil scientifique".

14h56 - La deuxième hausse de salaires prévue par le Ségur avancée "avant la fin de l'année", annonce Jean Castex. L'augmentation générale des salaires de 93 euros net pour les personnels hospitaliers (hors médecins) prévue en mars sera finalement versée "avant la fin de l'année", a annoncé le premier ministre. 

Une indemnité compensatrice de congés annuels non pris pour le personnel soignant

Jean Castex
Partager la citation

Après une hausse de 90 euros net au 1er septembre, une deuxième revalorisation était programmée au 1er mars mais, "au regard de la situation" sanitaire, "elle interviendra plus tôt", a déclaré Jean Castex. Une indemnité de 110 à 200 euros brut par jour de congé non pris à la Toussaint sera versée pour le personnel soignant. Cette "indemnité compensatrice de congés annuels non pris" vise à "reconnaître par avance l'engagement des agents qui seront mobilisés par nécessité de service dans les jours et semaines à venir".

Jean Castex annonce qu'il recevra les parlementaires la semaine prochaine pour étudier l'impact de la crise sanitaire sur les prochaines échéances électorales.

14h39 - Olivier Véran fait à son tour un point d'étape. "Nous sommes en train de gagner la bataille des délais", lance-t-il. Sur les tests antigéniques, "nous disposons désormais de toutes les recommandations de la Haute autorité de santé pour permettre prochainement aux hôpitaux, mais aussi aux médecins libéraux, aux pharmaciens d'officine, aux infirmiers libéraux de pouvoir acquérir ces tests".

"'Tous anti-covid' n'est pas seulement un changement de nom, mais un changement de philosophie, explique Olivier Véran. Une application pleinement efficace pour répondre aux défis que nous pose l'épidémie".

À lire aussi

14h26 - Bruno Le Maire s'exprime à son tour sur les annonces sur le plan économique. "Tout ce qui doit être fait, sera fait". "Nous allons renforcer, simplifier et élargir le fonds de solidarité. Toutes les entreprises de moins de 50 salariés, situées en zone de couvre-feu, pourront bénéficier d'une aide".

Les entreprises fermées administrativement dans les zones concernées pourront bénéficier d'une exonération totale des cotisations patronales pendant la durée du couvre-feu.

14h21 - Élisabeth Borne prend la parole pour détailler le protocole sanitaire dans les entreprises. 50.000 contrôles de l'Inspection du travail ont été effectués, avec "seulement 300 mises en demeure", précise-t-elle.

La ministre du Travail recommande fortement le télétravail. Le nombre de jours de télétravail doit "faire l'objet d'un dialogue social au sein de l'entreprise", explique-t-elle.

14h15 - Gérald Darmanin prend désormais la parole pour préciser les modalités du couvre-feu. Le ministre de l'Intérieur évoque les sanctions qui seront appliquées en cas de non-respect du couvre-feu : 135 euros d'amende.  "Si, au bout de 3 fois, les policiers ou les gendarmes arrivent à confondre une personne qui fraude, une peine de 6 mois d'emprisonnement est possible ainsi que 3.750 euros d'amende"

L'attestation de déplacement obligatoire sera valable pendant une heure.

"Toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites" sur l'ensemble du territoire, a indiqué jeudi Jean Castex. La mesure ne s'appliquait jusqu'alors que dans les seules zones en niveau d'alerte maximale.  

La rédaction vous recommande

14h12 - Jean Castex revient sur le couvre-feu instauré à Paris et dans 8 métropoles. "Si vous devez vous rendre auprès d'un proche en situation de dépendance, pour sortir votre animal de compagnie, comme pendant la période de confinement, il faudra vous munir d'une attestation après 21 heures", explique le premier ministre. 

Parmi les autres dérogations présentées par Jean Castex, on retrouve les raisons de santé, les raisons professionnelles et les transports.

À lire aussi

Les "commerces", "services" et "lieux recevant du public" fermés durant le couvre-feu, "sauf exceptions", ajoute-t-il.

14h08 - Jean Castex répond aux critiques formulées sur l'absence de moyens à destination du personnel soignant. "J'entends dire que la bonne réponse aurait été de créer des lits en réanimation. C'est doublement faux. Aucun système ne serait capable de faire face aux conséquences de cette épidémie, si nous ne faisions rien en amont. Pour créer des lits, il faut former des médecins et des soignants spécialisés. C'est impossible en quelques mois, il faut des années", a répondu le chef du gouvernement. . 

"La seule vraie stratégie possible, c'est le freinage de l'épidémie", ajoute-t-il. 

14h06 - Le premier ministre est accompagné des ministres de la Santé, Olivier Véran, de l'Intérieur, Gérald Darmanin, de l'Economie, Bruno Le Maire, et du Travail, Elisabeth Borne.  

14h - Bonjour à tous et bienvenue dans ce livre consacré à la conférence de presse de Jean Castex. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Jean Castex Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants