1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus : quelles mesures pourraient être annoncées à l'issue du Conseil de défense sanitaire ?
3 min de lecture

Coronavirus : quelles mesures pourraient être annoncées à l'issue du Conseil de défense sanitaire ?

ÉCLAIRAGE - Emmanuel Macron préside ce lundi un Conseil de défense sanitaire puis un Conseil des ministres. Plusieurs annonces sont attendues, notamment un éventuel couvre-feu le 31 décembre.

Emmanuel Macron, le 7 décembre 2021
Emmanuel Macron, le 7 décembre 2021
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Coronavirus : quelles mesures à l'issue du Conseil de défense et du Conseil des ministres ?
00:03:48
Coronavirus : quelles mesures à l'issue du Conseil de défense et du Conseil des ministres ?
00:03:48
Thomas Despré - édité par Nicolas Barreiro

Le nombre de contaminations à la Covid-19 atteint des records, dépassant les 100.000 nouveaux cas quotidiens. Dans ce contexte de cinquième vague, marquée par un nouveau variant, le gouvernement a décidé d’un nouveau Conseil de défense sanitaire ce lundi 27 décembre. Emmanuel Macron le présidera à 16h, en visioconférence depuis le Fort de Brégançon. 

Dans un premier temps, le président de la République va faire un point sur l’évolution de la situation. On en parle beaucoup, il y a eu une explosion des cas ces derniers jours, en grande partie due au variant Omicron. Il y a des prédictions de l'Institut Pasteur. Visiblement ça va continuer de monter. 

Mais selon les chiffres c’est un petit peu différent à l’hôpital. Et on le sait "Le juge de paix, c’est l’hôpital. Si ça tient, on n’est pas obligé de prendre des mesures plus fortes", confiait un conseiller dimanche. Alors au Conseil scientifique et dans les cabinets ministériels, on regarde beaucoup ce qu'il se passe au Royaume-Uni et au Danemark. Et sur ce point, ça semble ne pas être si catastrophique. Du moins pour le moment.

Nouvelles mesures ou non ?

Dans les ministères ce qu’on nous dit d’abord c’est qu’il y aura un message de prévention pour les Français. Un message de mobilisation avant le 31 décembre. Leur demander de toujours respecter les gestes barrière même pendant le nouvel an. 

À lire aussi

Alors est-ce qu’il y aura un couvre-feu le soir du réveillon ? L’hypothèse est sur la table. Certains en parlent, mais rien n’est arbitré à ce stade. "Les meilleures mesures sont celles qui sont comprises et acceptées par les Français", disait hier un conseiller. Donc éventuellement un couvre-feu le 31 mais ce n’est même pas sûr. 

Ce qui semble un peu plus évident c’est que le gouvernement va une fois de plus tout miser sur la vaccination. Il devrait annoncer une réduction du délai avant la dose de rappel, passant de 4 mois aujourd’hui à 3 mois. C’était une recommandation de la Haute Autorité de Santé.

Et puis vraisemblablement il y aura aussi des annonces sur la durée de l’isolement et celle des cas contact. Aujourd’hui, si vous êtes positif au variant Omicron l’isolement c’est 10 jours. Au vu de la gravité relative de cette souche, le gouvernement pencherait plutôt pour 7 jours d’isolement comme c’est le cas au Royaume-Uni ou en Afrique du Sud. Sans isolement total pour les cas contact. Un bon moyen aussi de ne pas bloquer le pays, comme certains commencent à le craindre.

Un Conseil des ministres peu commun, entre Noël le Nouvel An

Ce n’est pas quelque chose d’habituel. À travers ce Conseil des ministres, l’objectif est de présenter un projet de loi qui arrivera à l’Assemblée nationale dès mercredi pour transformer le passe sanitaire en passe vaccinal. Là encore, l’objectif est de tordre le bras à ceux qui ne sont toujours pas vaccinés. C’est-à-dire qu’un test tout seul pour aller au resto, au théâtre ou au cinéma, ça ne sera plus possible à l’horizon du 15 janvier.
 
Dans ce cas, il faudra être totalement vacciné, seule petite tolérance pour ceux qui auront déjà fait leur première injection et qui seront en attente de la deuxième. Pour eux, il sera possible d’aller au restaurant avec un test qui aura été fait juste avant, en attendant leur deuxième dose.  

Le but du gouvernement, même s’il n’est pas affiché comme ça, est de rendre la vie beaucoup plus difficile et beaucoup moins drôle à tous ceux qui ne sont pas vaccinés.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/