2 min de lecture Gouvernement

Coronavirus : "Le gouvernement commence à penser à l'après-crise" dit Bost

ÉDITO - Alors que l'épidémie de coronavirus fait rage sur l'ensemble du territoire, Emmanuel Macron a demandé à ses ministres de commencer à penser à cet après-crise. Une manière de se projeter vers un deuxième quinquennat selon Olivier Bost.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Coronavirus : "le gouvernement commence à penser à l'après-crise" dit Bost Crédit Image : GONZALO FUENTES / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Quentin Marchal

Comment penser à l’après-épidémie et comment en parler ? Ces questions ne manquent pas d'agiter déjà le pouvoir, mais tout le monde ne se trouve pas exactement sur la même ligne. Emmanuel Macron lui-même l’a évoqué dans ses interventions télévisées en disant que "Le jour d’après ne sera pas un retour au jour d’avant" ou même encore ce lundi 23 mars où il a reçu les autorités religieuses et morales et parlé avec ses interlocuteurs.

Concrètement, le chef de l’État a demandé aux ministres et aux ministères de commencer à penser à cette après-crise. Pour l’instant, dans le gouvernement, ça cogite sur un plan de relance économique à Bercy, et sur la transition écologique au ministère de l’Écologie. Mais ces sujets ne sont pas les seuls à faire débat.

Tous les penseurs et stratèges de la campagne de 2017, ceux qui ont quitté l’Elysée notamment, ont retrouvé une ambition politique pour Emmanuel Macron. Ils réfléchissent même à la fin du quinquennat et à une réélection et ses proches sont déjà en train de réinventer le macronisme et se projeter vers un nouveau mandat.

Préparer l'après-guerre et la reconstruction

Pour certains d’entre eux, ce confinement est l’opportunité de retrouver des idées d’ici la fin du quinquennat et, pourquoi pas, pour les années à venir. Il faut dire que cette crise sanitaire bouscule pas mal des préceptes du chef de l’État sur le plan social et le plan économique. Des ministres citent spontanément la découverte des vertus des services publics ou les doutes sur la mondialisation et le besoin de retrouver une souveraineté économique.

À lire aussi
Édouard Philippe, le 26 février 2020. gouvernement
Coronavirus, bac 2020 et municipales : ce qu'il faut retenir de l'interview de Philippe

Pour certains, c’est un changement de doctrine profond qu'il faut mettre en place et l’occasion de penser un nouveau monde en rééquilibrant un peu plus à gauche, espère un conseiller. Emmanuel Macron parle de guerre contre l’épidémie et certains préparent donc l’après-guerre, la période de reconstruction.

Être déjà dans l’après-crise et dans le calcul politique n'est toutefois pas du goût de tout le monde et un ministre estime qu'il y a déjà largement à faire dans cette période épidémique. "La seule chose qui compte, c’est de sauver des vies et de sauver les entreprises pour que ce ne soit pas encore plus difficile après" selon lui. En fait, comme souvent, Emmanuel Macron a ouvert en grand le champ des idées, sans donner de cadre ni de mission précise. Sans vraiment structurer les choses en somme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Coronavirus Crise
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants