2 min de lecture Élections régionales

Coronavirus : la Covid-19, un bon prétexte pour moderniser les élections ?

ÉDITO - La crise sanitaire force les institutions à envisager une modernisation du mode de scrutin lors des élections, de quoi transformer quelque peu le paysage politique du pays ?

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Covid, un bon prétexte pour moderniser les élections ? Crédit Image : Ludovic Marin / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Ryad Ouslimani

Dans trois jours Jean-Louis Debré fera ses propositions pour les élections régionales et départementales. Le vote par correspondance ou le vote en ligne sont en débat. Ce qui est certain, c’est que repousser les élections ne nous avance pas beaucoup. Personne ne sait où nous en serons en mars, la date prévue. Pas plus qu’en juin, la nouvelle date qui est envisagée pour ces élections.

D’où cette proposition d’en profiter pour faire entrer les élections dans le 21ème siècle, et d’autoriser le vote électronique, ou l’ouverture des bureaux de vote sur plusieurs jours, ou le vote par correspondance, ou les 3 à la fois. Tout ce qui peut faciliter le vote.

Aujourd’hui, on vote le dimanche, sur une seule journée, dans un bureau, si vous vous êtes inscrit. C'est vrai, ce n’est pas très compliqué, mais pour certains c’est déjà trop.

L'abstention gagne du terrain

Ce n’est pas simple comme un clic sur son smartphone. Certains se disent que l’organisation du vote ne correspond plus à nos modes de vie. La Covid a bon dos, il s’agirait en fait de lutter contre l’abstention en modernisant les scrutins. Car bien avant le virus, l’abstention a progressé de manière spectaculaire ces dernières années.

À lire aussi
extrême droite
Israël : Naftali Bennett écarte Netanyahou et devient le nouveau Premier ministre

Les élections législatives en 2017 ont été catastrophiques. À peine plus de 42% de participation au second tour, un chiffre un peu près équivalent aux municipales. Bien sûr, permettre le vote en ligne ou par correspondance ne va pas ré-enchanter la politique. Les motivations, si j’ose dire, de l’abstention sont multiples.

Déficit de confiance dans les politiques, l’impression de ne plus être représenté, que voter ne change rien. Il n’y a pas que l’organisation du vote qui changera les choses. Mais passons quand même au "click and vote" alors ! 

Une modernisation qui changerait les résultats

Sauf que je peux déjà vous donner les arguments de ceux qui sont contre. Le vote électronique ce n’est pas transparent et incontrôlable. Le vote par correspondance, je ne vous en parle même pas - même si les États-Unis ont démontré que finalement ça pouvait fonctionner. Mais attention, changer le mode de vote cela changerait à coup sûr les résultats.

Ceux qui voteraient sur leur smartphone ne sont pas forcément ceux qui glissent un bulletin dans une urne. Et ce n’est pas seulement une question d’âge. Cela étant dit, tout ce qui peut amener à voter est bon à prendre en ce moment pour la démocratie. Et ce n'est pas la seule motivation de ceux qui proposent de moderniser l’organisation du vote. 

Comme me l’a confié un Président de région sortant lundi 9 novembre : "Nous avons tous fait des sondages, ils sont bons, très bons, alors autant faire les élections le plus tôt possible". Si le vote électronique permet de tenir les élections, même après ou pendant une 3ème ou une 4ème vague, certains sont partants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Réformes Élections
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants