1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Loi sur les séparatismes : qui est concerné par la protection renforcée en ligne ?
1 min de lecture

Loi sur les séparatismes : qui est concerné par la protection renforcée en ligne ?

La loi sur les séparatismes doit permettre de mieux protéger les citoyens contre la haine en ligne, et notamment les agents publics, tous les agents publics, même si les limites sont encore floues.

Le portrait de Samuel Paty lors de la cérémonie nationale à Paris, le 21 octobre 2020.
Le portrait de Samuel Paty lors de la cérémonie nationale à Paris, le 21 octobre 2020.
Crédit : Francois Mori / POOL / AFP
Loi sur les séparatisme : qui est concerné par la protection renforcée en ligne ?
02:09
Thomas Prouteau - édité par Paul Turban

L'onde de choc provoquée par l'attentat contre Samuel Paty se retrouve aujourd'hui dans les dispositions du projet de loi "confortant les principes républicains", celui avant appelé "contre les séparatismes". Il prévoit de combattre la haine en ligne lorsque quelqu'un diffuse des informations relatives à la vie privée d'une autre personne permettant de l'identifier. Mais il est aussi question de mieux protéger les agents du service public.
Tous les agents du service public sont concernés. On pense d'abord bien entendu aux directeurs d'école et aux enseignants, premiers concernés par l'assassinat de Samuel Paty. Le texte vise à mieux poursuivre les auteurs de d'intimidation envers ces fonctionnaires, notamment pour des raisons liées au séparatisme.

Un concept encore un peu flou. Il faudra donc voir ce que dit exactement le texte lorsqu'il sera voté d'ici quelques semaines. Cela englobera, c'est logique, les menaces proférées dans les vidéos réalisées par un parent d'élève de Conflans-Sainte-Honorine et un islamiste radical devant le collège de Samuel Paty, où était dénoncé le fait d'avoir montré des caricatures en classe. 

Mais seront aussi concernées les pressions sur les maires, par exemple pour obtenir des horaires non mixtes a la piscine, ou encore le refus d'un médecin homme ou femme à l'hôpital pour des raisons liées à la religion ou aux croyances en général. Un champ très vaste qui demande encore à être précisé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/