2 min de lecture Paris

Samuel Paty : un lieu de la capitale portera bientôt le nom de l'enseignant

VU DANS LA PRESSE - Les membres du Conseil de Paris ont décidé qu’un lieu dans la capitale portera le nom de Samuel Paty, pour rendre hommage à l’enseignant assassiné dans un attentat terroriste.

Le portrait de Samuel Paty lors de la cérémonie nationale à Paris, le 21 octobre 2020.
Le portrait de Samuel Paty lors de la cérémonie nationale à Paris, le 21 octobre 2020. Crédit : Francois Mori / POOL / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Un lieu à Paris portera bientôt le nom de Samuel Paty, enseignant assassiné dans un attentat terroriste le 16 octobre dernier, après avoir montré en classe des caricatures de Mahomet. Lors d’une réunion qui se déroulera de mardi à jeudi 19 novembre, les membres du Conseil de la capitale ont ainsi proposé que Paris rende hommage au professeur. Après une minute de silence, le président du groupe Paris en Commun Rémi Féraud a rappelé que "Paris restera la capitale de la liberté".

"C'est à notre pays, à ses valeurs, à la liberté d'expression que les terroristes ont voulu s'attaquer. La force de la pensée, des idées, des combats contre l'obscurantisme et toutes les formes d'intégrisme, c'est justement ce qui fait peur aux esprits aveuglés par la haine et l'intolérance", a-t-il estimé. "Nous devons rendre hommage à ceux qui, comme Samuel Paty, enseignent à leurs élèves les principes de la liberté d'expression et de la laïcité", a-t-il ajouté. 

Dépasser le règlement "face à un événement majeur"

Le groupe des écologistes "a suscité la polémique" en rappelant le "règlement" du Conseil de Paris sur les dénominations de lieux en hommage à une personne décédée, rapporte BFM TV. "Un règlement de 1938 précise qu'il n'est pas autorisé de dénominer un lieu ou une voie au nom de quelqu'un mort depuis moins de cinq ans", a expliqué Fatoumata Koné, conseillère écologiste de Paris. Elle a dit regretter que cette règle ne soit respectée "à aucun conseil", alors "qu'il permettrait de ne pas réagir à chaud."

De son côté, la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, a rétorqué qu'il s'agissait d'une règle "non écrite" "que l'on dépasse souvent dans le consensus face à un événement majeur comme celui-là." 

À lire aussi
agression
Agression de Yuriy à Paris : où en est l’enquête ?

Enfin, l'écologiste David Belliard, a dénoncé sur Twitter une "instrumentalisation politicienne" de la droite "à vomir" après avoir été pointé du doigt par l’opposition pour ne pas avoir voté cette délibération en raison du règlement. "Avec mon groupe, j'ai bien évidemment voté POUR cette proposition", a-t-il pourtant martelé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Hommage Attentat
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants