2 min de lecture Éducation nationale

Les infos de 12h30 - Dans une lettre à Blanquer, les directeurs d'écoles se disent "épuisés"

Olivier Flipo, directeur d'école et membre du syndicat UNSA, dénonce le stress "intense" et "permanent" que représente l'enseignement à l'heure du plan Vigipirate et du coronavirus.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
RTL Midi du 18 novembre 2020 Crédit Image : XAVIER LEOTY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier édité par Marie Gingault

Un millier de directeurs d'écoles adressent une lettre au ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Un appel du 18 novembre où ils se disent "épuisés". Olivier Flipo exerce dans une école de Cergy dans le Val-d'Oise et dénonce le trop-plein de consignes qu'il faut appliquer du jour au lendemain.

"C'est devenu un stress permanent et ces informations ou ces consignes sont parfois complètement contradictoires", dénonce Olivier Flipo, également membre du syndicat UNSA. "Un jour on va vous dire 'plus de sorties de l'école, même de proximité', la semaine suivante on nous dit 'finalement si, vous pouvez sortir. Allez-y. Vous pouvez aller à la piscine'. On se retrouve dans des situations à la piscine où le côté Covid et sanitaire ne peut pas être respecté, ce n'est pas possible", dénonce ce directeur d'école, épuisé par la situation.

"J'essaie de tenir la barre, mais il y a des fois où les bras m'en tombent parce que je me retrouve dans des situations complètement paradoxales où je ne peux pas répondre aux consignes, ce n'est pas possible", souligne ce directeur qui déplore des "situations de stress qui sont intenses, qui existaient déjà avant, mais qui sont encore plus accentuées du fait de Vigipirate, du fait de la situation Covid".

Olivier Flipo se déplace régulièrement dans d'autres établissements scolaires et le constat est sombre : "Les tensions sont vraiment palpables. J'entends tout le temps parler de démissions, de collègues directeurs qui disent 'je n'en peux plus je crois que je vais arrêter'", rapporte le directeur qui qualifie la situation d'"ingérable". 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi
Rassemblement devant le collège de Conflans justice
Assassinat de Samuel Paty : que reproche-t-on aux 4 nouveaux mis en examen ?

Affaire Daval - Le père d'Alexia Daval a demandé la peine maximale à l'encontre de son gendre Jonathann lors de ce troisième jour de procès. "J'espère tout simplement que la peine à perpétuité te sera octroyé" a-t-il déclaré devant celui qu'il considérait comme "son fils".

Samuel Paty - Le professeur d'histoire-géo sauvagement assassiné le 16 octobre dernier se sentait dépassé. Le Monde a publié des messages échangés entre Samuel Paty et sa hiérarchie quelques jours avant qu'il ne soit victime d'un attentat. 

Black Friday - Les commerçants aimeraient ne pas attendre le 1er décembre pour rouvrir et exigent une ouverture exceptionnelle pour le Black Friday. Un week-end avantageux puisqu'il fait traditionnellement bondir de 20% leur chiffre d'affaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Coronavirus France Enseignants
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants