1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 8h - Île-de-France : un faux monnayeur bulgare démasqué
2 min de lecture

Les infos de 8h - Île-de-France : un faux monnayeur bulgare démasqué

Un Bulgare d'une soixantaine d'années et deux complices ont été interpellés mardi en région parisienne. L'homme a écoulé pendant 4 mois des faux billets de 500 et 100 euros dans des magasins de luxe de la région.

Une liasse de billets (illustration)
Une liasse de billets (illustration)
Les infos de 8h - Île-de-France : un faux monnayeur bulgare démasqué
10:12
Le journal RTL de 8h du 19 mars 2021
10:12
Guillaume Chieze - édité par Cassandre Jeannin

L'homme trompait les magasins en remplaçant de vrais billets par des faux lorsque ceux-ci avaient passé le détecteur de billets du magasin. En tout, le préjudice a été évalué à environ 170.000 euros. C'est la Banque de France qui a prévenu l'Office central de répression du faux monnayage en voyant le nombre de faux billets détectés en Ile-de-France grimper en flèche ces derniers mois (le nombre passant d'environ 3 faux billets à 40 par mois).

Un Bulgare d'une soixantaine d'années et deux complices ont été interpellés mardi 18 mars en région parisienne. En 4 mois, cet homme a réussi a écouler près de 300 billets de 500 euros. Toujours les même cibles, les magasins de luxe de la région parisienne et toujours la même technique. L'individu parle un anglais parfait et présente bien, pas le genre à écouler de la fausse monnaie. D'ailleurs, les billets qu'il tend pour régler ses achats sont vrais, dans un premier temps. Mais par un tour de passe passe, il les remplace finalement par des faux. Le vendeur n'y voit que du feu. 

Il faut dire que ces contrefaçons sont d'une qualité supérieure. "La Bulgarie a la particularité de fabriquer des billets de haute valeur, c'est-à-dire des billets de 500, 200 ou 100 euros, qui sont de fait de meilleure qualité que les faux billets italiens parce que les grosses coupures sont plus contrôlées par les commerçants", explique Eric Bertrand,  directeur de l'Office central de la répression du faux monnayage. 

C'est en visionnant les bandes de vidéosurveillance des magasins que les enquêteurs ont reconnu le faussaire. Cet homme avait déjà été interpellé pour les mêmes faits il y a quelques années. Ce bulgare est aujourd'hui placé en détention provisoire.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Restrictions sanitaires - 16 départements sont replacés sous cloche dès ce soir minuit. Un tiers des Français limités dans leurs mouvements pour freiner l'épidémie. Les commerces dits "non-essentiels" seront à nouveau fermés à partir de demain à l'exception des libraires et des disquaires.

Sondage - 8 Français sur 10 affirment qu'ils se plieront à ces nouvelles restrictions d'après un sondage BVA ORANGE pour RTL. Par ailleurs, 56% des Français se disent hostiles au vaccin AstraZeneca. La Haute autorité de santé doit confirmer la sureté de ce produit validé hier par l'Agence européenne des médicaments. Jean Castex se fera vacciner cet après-midi sous l'œil des caméras.

International - Il y a quelques jours, Joe Biden a qualifié son homologue russe de "tueur" alors qu'il répondait à un journaliste américain et depuis, on a l'impression d'une guerre froide ou d'une diplomatie de cour de récré. Vladimir Poutine n'a pas hésité à rétorquer : "c'est celui qui le dit qui l'est".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/