1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Disparition de Magali Blandin : son mari placé en garde à vue
2 min de lecture

Disparition de Magali Blandin : son mari placé en garde à vue

VU DANS LA PRESSE - Dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Magali Blandin, son mari a été placé en garde à vue jeudi 18 mars à Rennes.

Un brassard de police (illustration).
Un brassard de police (illustration).
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Camille Guesdon

Dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Magali Blandin, son mari, avec qui elle était en instance de divorce, a été placé en garde à vue, jeudi 18 mars, à Rennes. Cette mère de famille de quatre enfants n'a plus donné signe de vie depuis le 11 février dernier à Montfort-sur-Meu. Le juge d'instruction de Rennes avait ouvert une information judiciaire "en recherche des causes de la disparition" le 22 février.

Alors que les gendarmes ont déployé d'importants moyens pour tenter de retrouver Magali Blandin, en vain, un nouveau rebondissement a eu lieu dans cette affaire le dimanche 14 mars. Un mois après la disparition de la mère de famille, cinq personnes de nationalité georgionne ont été interpellées par le GIGN et placées en garde à vue. Le 25 février, le mari de Magali avait alerté le juge d’instruction, chargé de l’enquête sur la disparition de sa femme, qu’il était victime d’une tentative d’extorsion et qu’il se sentait menacé par des personnes qui lui réclamaient 15 000 euros. Les enfants du couple avaient donc été placés par mesure de précaution et le mari de Magali avait quitté son domicile. Suite à ces événements, une information judiciaire avait été ouverte en parallèle de celle sur la disparition de la mère de famille.

Un lien entre la disparition de Magali et ces interpellations ?

Selon les informations de Ouest-France, certaines des cinq personnes interpellées connaissaient le mari de Magali Blandin. Sans emploi, ce dernier possède des hangars qu'il loue à des particuliers ou des professionnels. Durant les 96 heures de garde à vue, qui s'achèvent vendredi 19 mars, les gendarmes ont tenté de déterminer des liens entre les deux affaires.

Avant sa disparition, Magali Blandin était en instance de divorce. Selon Philippe Astruc, le procureur de la République de Rennes, la séparation était difficile. Il a notamment déclaré que la mère de famille avait "déposé une plainte pour violences conjugales le 3 septembre 2020 en faisant état de plusieurs épisodes ponctuels au cours de la vie conjugale. Elle déclarait cependant à cette occasion avoir pu elle-même se montrer violente" avant d'ajouter que l'enquête "mettait en lumière un contexte de tension au sein du couple lié notamment à la gestion des ressources du ménage."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/