1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Macron giflé dans la Drôme : il fallait "une peine ferme", selon le procureur
2 min de lecture

Les infos de 18h - Macron giflé dans la Drôme : il fallait "une peine ferme", selon le procureur

Jugé en comparution immédiate, Damien Tarel a été condamné à 18 mois de prison dont 4 mois ferme et placé sous mandat de dépôt pour avoir giflé Emmanuel Macron. Une peine plutôt lourde selon certains professionnels.

Le palais de justice de Valence le 10 juin 2021 alors que l'homme qui a giflé Macron est jugé en comparution immédiate, puis condamné à 18 mois de prison dont 4 mois ferme.
Le palais de justice de Valence le 10 juin 2021 alors que l'homme qui a giflé Macron est jugé en comparution immédiate, puis condamné à 18 mois de prison dont 4 mois ferme.
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Les infos de 18h - Macron giflé dans la Drôme : il fallait "une peine ferme", selon le procureur
11:59
Le journal RTL de 18h du 10 juin 2021
11:59
Raphaël Vantard
Animateur

L'homme qui a giflé le président va dormir en prison ce soir. Jugé en comparution immédiate, Damien Tarel a été condamné à 18 mois de prison dont 4 mois ferme et placé sous mandat de dépôt. Une peine lourde de l'avis de nombreux professionnels.

Le tribunal a voulu marquer le coup. C'est un jugement qui résonne avec les réquisitions du procureur un peu plus tôt. "Il faut une peine ferme, disait-il, pour que ça ne se reproduise pas, le président de la République a le droit de serrer des mains, il a le droit d'aller au  contact, de choisir sa stratégie de communication". Avant d'ajouter cette phrase à la résonance politique dans la bouche d'un procureur : "Un président qui se bunkerise, ce n'est pas ça la démocratie".

Damien Tarel, 28 ans, vient d'être incarcéré à la maison d'arrêt de Valence pour 4 mois. Dans 10 jours, il pourra demander un aménagement de sa peine, lui qui a un casier judiciaire vierge et aucun antécédant. Sa condamnation totale est donc de 18 mois dont 14 avec sursis.

À écouter également dans ce journal

Féminicide - C'est le début du procès de l'ex-compagnon de Julie Douib, assassiné en Haute-Corse en 2019. Ce féminicide avait débouché quelques mois plus tard sur le grenelle contre les violences faites aux femmes. Et hasard du calendrier, c'est aujourd'hui qu'on été publiées les conclusions de la mission d'inspection diligentée après le drame de Mérignac. Le rapport pointe du doigt une série de défaillances "incompréhensibles" selon l'avocate de la famille.

À lire aussi

Panne des numéros d'urgence - Une semaine après la panne qui avait touché les services d'urgence, des difficultés sont signalées à nouveau dans les Ardennes. Des coupures de communication plus exactement, mais uniquement avec le 15. La préfecture indique n'avoir recensé aucun incident. Le numéro alternatif est tout de même maintenu jusqu'à demain : 03 24 56 76 55.


Euro 2021Emmanuel Macron à la table des Bleus à la veille du coup d'envoi de l'Euro. Le Président s'est invité à Clairefontaine. Le président a tenu à encourager les joueurs. Il a notamment félicité N'Golo Kanté pour sa victoire en Ligue des Champions et a remercié Kylian Mbappé pour avoir posté une photo de lui en train de faire vacciner.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/