1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Macron giflé dans la Drôme : ce que l'on sait des deux hommes en garde à vue

Macron giflé dans la Drôme : ce que l'on sait des deux hommes en garde à vue

ÉCLAIRAGE - L'homme qui a giflé Emmanuel Macron hier dans la Drôme et son ami ont été placés en garde à vue. Tous deux "gilets jaunes", l'un amateur de tir sportif, l'autre intéressé par la fachosphère... Voici ce que l'on sait d'eux.

Emmanuel Macron a participé à un bain de foule.
Emmanuel Macron a participé à un bain de foule.
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / POOL / AFP
Macron giflé dans la Drôme : ce que l'on sait des deux hommes en garde à vue
01:20
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze
Journaliste

C'est une gifle qui a secoué la démocratie... Au-delà du président lui-même, elle était adressée au système et à ses représentants. Deux hommes, dont celui qui a giflé Emmanuel Macron, sont toujours en garde à vue à Romans-sur-Isère dans la Drôme.

Ils vivent tous deux à Saint-Vallier, une ville de 4.000 habitants située dans le même département. Tous deux sont des "gilets jaunes" de la première heure, ils ont occupé des ronds-points fin 2018 et ont participé à des rassemblements spontanés ces derniers temps. Juste avant la gifle, les deux amis s'étaient réunis avec une vingtaine de personnes pour protester en marge de la visite d'Emmanuel Macron.

L'ami du gifleur pratique le tir sportif et des armes, apparemment de collection, ont été saisies à son domicile ainsi qu'un exemplaire de Mein Kampf. Quant à l'agresseur, c'est un homme qui vit de petits boulots, passionné du Moyen-Âge et de jeux de rôles. L'analyse de ses différents comptes sur les réseaux sociaux montre qu'il s'intéressait également à ce que l'on appelle la fachosphère, des comptes de militants d'extrême-droite. Pour le moment, cet individu n'a pas expliqué son geste.

Était-il animé par une réelle volonté politique, ou par un "ras-le-bol", comme le disent ses proches ? Sa garde à vue touche à sa fin, mais elle pourrait être prolongée de 24 heures si le magistrat l'estime nécessaire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/