2 min de lecture Orne

Les actualités de 12h30 - Condé-sur-Sarthe : Chiolo et Chekatt se connaissaient

Le détenu radicalisé qui a grièvement blessé deux surveillants à la prison de Condé-sur-Sarthe connaissait bien l'auteur de l'attentat de Strasbourg. Ils avaient passé cinq mois dans la même prison à Epinal, et étaient devenus amis.

Micro RTL générique Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les actualités de 12h30 - Condé-sur-Sarthe : Chiolo et Chekatt se connaissaient Crédit Image : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze édité par Eléanor Douet

La prison de Condé-sur-Sarthe, où deux surveillants ont été poignardés mardi par un détenu radicalisé, est toujours bloquée ce jeudi. Édouard Philippe en personne, a reconnu "une défaillance" probablement dans la fouille des visiteurs.

On en sait plus ce matin sur la raison pour laquelle, Michael Chiolo a revendiqué son acte terroriste au nom de Cherif Chekatt, l'auteur de l'attentat de Strasbourg. Les deux hommes se connaissaient. En effet, ils ont passé cinq mois dans la même prison à Épinal et même s'ils n'ont jamais partagé la même cellule Michael Chiolo et Cherif Chekatt se sont fréquentés durant cette période, au point de devenir amis.

À l'époque, Chiolo est déjà radicalisé et décrit comme un détenu prosélyte. Chekatt lui purge une peine de 2 ans de prison, comme simple détenu de droit commun. À sa libération en 2015, Cherif Chekatt va continuer à entretenir des liens avec Michael Chiolo.

L'administration pénitentiaire fait état d'au moins deux courriers que le futur auteur de l'attentat de Strasbourg a envoyé au détenu. Des courriers à forte connotation religieuse. Cherif Chekatt lui fait également part de son intention de venir lui rendre visite dans sa nouvelle prison à Condé-sur-Sarthe. Des visites qui n'ont semble-t-il jamais eu lieu.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
La prison de Condé-sur-Sarthe, de l'extérieur Prisons
Téléphones fixes dans les cellules : un contrôle impossible faute de personnel

Justice - Le cardinal Barbarin a été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Lyon pour ne pas avoir dénoncé les agressions pédophiles du père Preynat qui appartenait à son diocèse. Ses avocats ont fait appel juste après le jugement.

Politique - À une semaine de la fin du grand débat national, Emmanuel Macron échange aujourd'hui avec 400 personnes dans les Alpes de Haute-Provence sur l'écologie, thème jusqu'à présent peu abordé mais qui est considéré comme une priorité par les jeunes. 

Politique - Nicolas Florian est devenu le nouveau maire de Bordeaux, succédant à Alain Juppé nommé au Conseil constitutionnel. Élu ce matin par le Conseil municipal, Nicolas Florian promet de ne pas être "un maire d'intérim" et se présentera aux municipales l'an prochain.

Football - Le PSG a été éliminé dès les 8es de finale de la Ligue des champions, après sa défaite 3-1 au match retour face à Manchester United. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Orne Prisons Prisonniers islamistes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797147711
Les actualités de 12h30 - Condé-sur-Sarthe : Chiolo et Chekatt se connaissaient
Les actualités de 12h30 - Condé-sur-Sarthe : Chiolo et Chekatt se connaissaient
Le détenu radicalisé qui a grièvement blessé deux surveillants à la prison de Condé-sur-Sarthe connaissait bien l'auteur de l'attentat de Strasbourg. Ils avaient passé cinq mois dans la même prison à Epinal, et étaient devenus amis.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/les-actualites-de-12h30-conde-sur-sarthe-chiolo-et-chekatt-se-connaissaient-7797147711
2019-03-07 13:59:23
https://cdn-media.rtl.fr/cache/t3bJhBAulQW5aNYd9w5aQg/330v220-2/online/image/2019/0305/7797127429_le-detenu-a-ete-interpelle-a.jpg