1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Navalny : une "preuve sans équivoque" confirme l'empoisonnement de l'opposant russe
2 min de lecture

Navalny : une "preuve sans équivoque" confirme l'empoisonnement de l'opposant russe

D'après les résultats des examens médicaux pratiqués sur Alexeï Navalny, l'opposant russe a été victime d'un empoisonnement "par un agent neurotoxique de type Novitchok".

L'opposant russe Alexeï Navalny
L'opposant russe Alexeï Navalny
Crédit : Maxim ZMEYEV / AFP
Navalny : une "preuve sans équivoque" confirme l'empoisonnement de l'opposant russe
01:42
Navalny : une "preuve sans équivoque" confirme l'empoisonnement de l'opposant russe
01:42
Marie Gingault & AFP

Alexeï Navalny a bien été empoisonné. Les examens médicaux pratiqués par un laboratoire allemand apportent la "preuve sans équivoque" que l'opposant russe a été victime d'un empoisonnement, a annoncé le gouvernement allemand, ce mercredi 2 septembre.


Un laboratoire des forces armées allemandes a effectué des tests sur l'opposant russe qui est hospitalisé à Berlin après avoir été victime d'un empoisonnement en Russie. Ces examens ont apporté la "preuve sans équivoque de l'existence d'un agent chimique neurotoxique de type Novitchok", a ainsi révélé le gouvernement allemand.

Ce dernier "condamne cette attaque dans les termes les plus fermes" et demande à la Russie des éclaircissements "urgents" sur cet empoisonnement, précise le communiqué. "Il est choquant qu'Alexeï Navalny ait été victime d'une attaque avec un agent chimique neurotoxique en Russie", juge le gouvernement.

Cet agent toxique avait déjà été utilisé en Angleterre en 2018, contre Sergueï Skripal l'ex-agent double russe ainsi que sur sa fille Loulia. 

Angela Merkel s'exprimera cet après-midi

À lire aussi

La chancelière allemande Angela Merkel fera une déclaration ce mercredi, après avoir réuni tous les ministres concernés par cette affaire d'empoisonnement. "Le ministère des Affaires étrangères informera l'ambassadeur russe des résultats de l'enquête", a prévenu le gouvernement allemand.

L'Allemagne tiendra informés "ses partenaires de l'Union européenne et de l'Otan des résultats de l'enquête (...) Elle discutera d'une réponse commune appropriée avec ses partenaires à la lumière de la déclaration russe", a-t-il précisé.

De plus, Berlin prévoit également de "prendre contact avec l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC)". Cette organisation interdit les agents de type Novitchok, à l'origine de l'empoisonnement d'Alexeï Navalny.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/