1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 8h - Afghanistan : "Nous craignons d'être tuées, violées ou arrêtées", dit une jeune femme
2 min de lecture

Les infos de 8h - Afghanistan : "Nous craignons d'être tuées, violées ou arrêtées", dit une jeune femme

TÉMOIGNAGE - Menacée par les talibans, Behista assure n'avoir reçu aucune réponse de la France ou de l'Allemagne, pays pour lesquels cette afghane de 21 ans a travaillé.

Des familles afghanes qui ont fui la province de Kunduz, Takhar et Baghlan en raison de batailles entre les talibans et les forces de sécurité afghanes, à Kaboul, le 11 août 2021. (Illustration)
Des familles afghanes qui ont fui la province de Kunduz, Takhar et Baghlan en raison de batailles entre les talibans et les forces de sécurité afghanes, à Kaboul, le 11 août 2021. (Illustration)
Crédit : WAKIL KOHSAR / AFP
Les infos de 8h - Afghanistan : "nous devons sortir d'ici", témoigne une jeune femme
11:55
Le journal RTL de 8h du 19 août 2021
11:55
Nerissa Hemani - édité par Florine Boukhelifa

"Nous vous le devons, bienvenue". Emmanuel Macron a salué mercredi 18 août l'arrivée des premiers exfiltrés afghans sur le sol français. Alors que les rotations se poursuivent grâce au pont aérien mis en place par l'armée française et que d'autres arrivées sont attendues ce jeudi, tous les aspirants à l'exil sont pourtant loin d'avoir l'assurance de pouvoir quitter le pays.

"Depuis que les talibans sont arrivés au pouvoir, j'ai dû abandonner tout ce que j'avais", témoigne Behista auprès de RTL. "On ne peut pas sortir de la maison, car ma famille a reçu des menaces de mort", explique la jeune femme de 21 ans, qui a notamment travaillé pour l'ambassade de France. "En tant que femme, j'ai travaillé si dur pour ce pays, pour que les femmes et même les hommes puissent connaître leurs droits, fassent entendre leur voix, mais le fait qu'une femme puisse travailler, pas seulement avec les étrangers, va à l'encontre des croyances des talibans" indique-t-elle.

"C'est effrayant, surtout pour nous les femmes, nous craignons d'être tuées, violées ou arrêtées", poursuit celle qui lance ce jeudi 19 août un appel à l'aide. "J'ai contacté les pays pour lesquels j'ai travaillé, la France et l'Allemagne, mais je n'ai eu aucune réponse", assure Behista. "Je ne sais pas s'ils ont conscience de notre situation, mais nous avons besoin d'aide, nous devons sortir d'ici", insiste-t-elle.

À écouter également dans ce journal

Faits divers - Un adolescent de 14 ans a été tué par balles dans la soirée du mercredi 18 août dans une cité du 14e arrondissement de Marseille. Deux autres mineurs, âgés de 14 et 8 ans, ont également été blessés.

À lire aussi

International - Le bilan s'est encore alourdi après le séisme survenu en Haïti. Selon les derniers chiffres publiés par la Protection civile mercredi 18 août, près de 2.200 personnes sont mortes, 12.000 ont été blessées et 332 sont toujours portées disparues.

Justice - En Isère, trois gendarmes ont été renvoyés devant le tribunal pour avoir laissé repartir un collègue au volant de son véhicule alors qu'il avait 2,54 grammes d'alcool dans le sang. Ce dernier avait percuté et tué un couple de retraités le 26 février 2019.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/