1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 6h - Chercheur insulté : "La Chine essaye d'intimider", estime Antoine Blondaz
1 min de lecture

Les infos de 6h - Chercheur insulté : "La Chine essaye d'intimider", estime Antoine Blondaz

Après avoir été insulté par l'ambassadeur chinois en France dimanche, le chercheur français Antoine Blondaz estime que "la Chine veut être capable de contrôler la communication" sur les réactions à son égard depuis l'étranger.

Le drapeau national chinois flottant dans l'air (illustration)
Le drapeau national chinois flottant dans l'air (illustration)
Crédit : NICOLAS ASFOURI / AFP
Les infos de 6h - "La Chine essaye d'intimider certains chercheurs" estime Blondaz
10:13
Le journal RTL de 6h du 23 mars 2021
10:13
Brice Dugénie - édité par Quentin Marchal

Après une série de dérapages, l'ambassadeur de Chine en France a rendez-vous au quai d'Orsay ce mardi 23 mars. À l'origine de cette escarmouche, la sortie d'un chercheur français, Antoine Blondaz, expert reconnu de la Chine et enseignant à Science Po, qui a dénoncé dans un tweet les pressions chinoises sur des parlementaires français souhaitant se rendre à Taïwan.

Traité de "petite frappe" et comparé à une "hyène folle" par l'ambassadeur chinois, Antoine Blondaz n'est qu'à moitié étonné par la réaction du diplomate : "Clairement ce qui inquiète l'ambassade de Chine, et on le voit dans certains de leurs arguments, c'est le fait qu'on puisse parler de la Chine et critiquer certaines politiques publiques. Leur objectif est de mieux raconter l'histoire de la Chine et de mieux faire entendre la voix de la Chine".

Selon le chercheur, "la Chine veut être capable de contrôler la communication sur la Chine et d'influencer le débat, y compris à l'étranger, en essayant soit d'imposer ses éléments de langage, soit de dissuader et d'intimider certains chercheurs mais aussi certains journalistes et certains élus sur les questions chinoises".

À écouter également dans ce journal

Justice - Le carnaval organisé dimanche à Marseille en dépit des restrictions sanitaires contre la Covid-19 est "totalement inacceptable", a déclaré lundi la porte-parole du ministère de l'Intérieur qui a fait état de neuf interpellations et de plusieurs "dizaines de verbalisations". De son côté, Gérald Darmanin a assuré que les responsables seraient poursuivis.
Coronavirus - Le nombre de malades de la Covid-19 traités en services de réanimation ne cesse de grimper, avec plus de 4.500 patients, selon les chiffres de Santé publique France, lundi 22 mars. Sur les 24 dernières heures, les services de soins critiques ont accueilli 471 nouveaux patients.

À lire aussi

International - Dix personnes au total, dont un policier, ont été tuées dans une fusillade survenue lundi après-midi dans un supermarché de la ville américaine de Boulder, dans le Colorado. Un suspect, blessé au cours de l'incident, a été arrêté.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/