1 min de lecture Changement climatique

Covid-19 : la baisse des émissions de CO2 n'aura aucun effet sur le climat

VU DANS LA PRESSE - La baisse considérable d'émissions de CO2 durant les confinements mondiaux ne permettra pas, à elle seule, de ralentir le réchauffement climatique.

Les trois principaux gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement climatique, ont franchi de nouveaux records de concentration en 2018 dans le monde, selon l'ONU.
Les trois principaux gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement climatique, ont franchi de nouveaux records de concentration en 2018 dans le monde, selon l'ONU. Crédit : AFP
Aude Solente

En raison des mesures imposées partout à travers pour contrer l'épidémie de coronavirus, les émissions de CO2 vont diminuer de 8% en 2020. Une baisse qui, bien qu'en étant considérable, n'aura pas d'impact sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Selon une étude publiée dans Nature Climate Change et rapporté par Sud-Ouest, la chute sans précédent des émissions de gaz à effet de serre, durant les confinements autour du monde, ne permettra pas de ralentir le changement climatique. 

En outre, d'après les chercheurs, même si les mesures de distanciation sociale et de restrictions des voyages se poursuivaient jusqu'en 2021, nous n'économiserions que 0,01 degrés de réchauffement d'ici 2030. Or, pour avoir un impact réel sur le changement climatique et pour respecter l'accord de Paris de 2015 nous devrions limiter le réchauffement à 1,5 degrés ou 2 degrés. Nous sommes donc loin du compte

Ainsi, si l'on cherchait véritablement à ralentir le réchauffement, nous devrions baisser les émissions de CO2 de 7,6% tous les ans, de 2020 à 2030, et non pas seulement pendant une année. 

À lire aussi
Jacques Chirac, lors de son discours au sommet de la Terre de Johannesburg en Afrique du Sud en 2002 environnement
Un an de la mort de Chirac : "Notre maison brûle", un discours toujours d'actualité

D'autre part, Piers Forster, co-auteur de l'étude, se montre sceptique : "Si je suis tout à fait honnête, il est peu probable que le monde se décarbone à un rythme compatible avec +1,5°C".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Changement climatique Climat Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants