1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Covid-19 en Suède : pourquoi le pays scandinave s’en sort-il mieux ?
2 min de lecture

Covid-19 en Suède : pourquoi le pays scandinave s’en sort-il mieux ?

ÉCLAIRAGE - La stratégie mise en place par la Suède pour lutter contre la Covid-19 semble enfin porter ses fruits, au point que le pays scandinave commence à lever des restrictions.

Une rue de Stockholm, le 31 août 2020
Une rue de Stockholm, le 31 août 2020
Crédit : Tom LITTLE / AFP
Thomas Pierre

En Suède, pas question de confinement, ni de masque obligatoire. Depuis le début de l’épidémie, Stockholm a opté pour une stratégie aux antipodes de celles de ses voisins européens. Le pays nordique a en effet appelé très tôt à la responsabilité individuelle de chacun : distanciation physique, application stricte des règles d'hygiène, isolement en cas de symptômes. 

Mais ce contre-model fonctionne-t-il vraiment ? Et les Suédois s'en sortent-ils vraiment mieux ? Avec plus de 5.800 morts dus à la Covid-19, et 87.500 cas, pour une population de 10 millions, les chiffres n'abondent a priori pas dans le sens des autorités locales, qui ont vu leur choix initial vilipendé de toutes parts. Avec ce bilan, l'un des plus élevés au monde, en grande partie dû aux maisons de retraite, la Suède avait fin avril reconnu "un échec pour la société toute entière".

Mais alors que les autres pays européens constatent aujourd'hui de nouveau une recrudescence majeure, la Suède peut, elle, se targuer d'un des taux d'infection les plus faibles du continent, rappelle le GuardianÀ plusieurs reprises, le gouvernement avait en effet décrit la pandémie comme "un marathon et non un sprint", arguant que ses mesures étaient conçues sur le long terme. 

"Un marathon et non un sprint"

Le contre-pied suédois semble-t-il donc aujourd'hui payer ? Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), le total cumulé des nouveaux cas sur 14 jours en Suède était, mardi 15 septembre, de 22,2 pour 100.000 habitants, contre 279 en Espagne, 158,5 en France, 118 en République tchèque, 77 en Belgique et 59 au Royaume-Uni. Des pays qui ont tous, sans exception, imposé des mesures de confinements. 

À lire aussi

Vingt-deux des 31 pays européens ont actuellement des taux d'infection supérieurs et la Suède compte désormais moins de cas que la Norvège et le Danemark. "Nous n'avons pas la recrudescence de la maladie que de nombreux pays connaissent", assurait le 11 septembre dernier, sur France 24, l'épidémiologiste suédois Anders Tegnell, qui vantait la stratégie mise en place : "nous verrons à quel point cela fera la différence d'avoir une stratégie plus durable, que vous pouvez laisser en place pour un long moment". 

Bien que les autorités ne reconnaissent pas officiellement rechercher l'immunité collective, la confiance dans son système vaut aujourd'hui, au moment où les capitales européennes prennent des mesures des restrictions, voire de reconfinements, à la Suède de lever des restrictions. 

Mardi 15 septembre, Stockholm annonçait ainsi suspendre l'interdiction des visites dans les maisons de retraite. La mesure était une des rares interdictions décidées par le pays scandinave, avec notamment celle bannissant les rassemblements de plus de 50 personnes. Une mesure qui est, elle, toujours en vigueur.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/