2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : existe-t-il des médicaments pour traiter la Covid-19 ?

Si les progrès sur les médicaments pour traiter la Covid-19 sont limités, la prise en charge hospitalière, en revanche, s'est largement améliorée.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : existe-t-il des médicaments pour traiter la maladie ? Crédit Image : Raul ARBOLEDA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Sophie Aurenche édité par Victor Goury-Laffont

Depuis quelques jours, le nombre de malades de la Covid-19 admis en réanimation continue d'augmenter. Ce fut le cas de 100 patients, ce mercredi 16 septembre, tandis que 649 nouvelles hospitalisations ont eu lieu, annonce la Direction générale de la santé.

Les hôpitaux ne sont pas pleins, mais la prudence s'impose. Les médecins n'aborderont cependant pas ce nouvel afflux de la même façon, car la prise en charge a beaucoup progressé. 

Après plusieurs mois d'épidémie, il n'existe ni médicament ni traitement miracle, mais les médecins y voient malgré tout plus clair sur les stratégies à mettre en place, avec les molécules existantes. 

Selon plusieurs médecins, la mortalité dans les services de réanimation a baissé de 50%. À la Pitié-Salpêtrière par exemple, six à sept patients sur dix mourraient en réanimation en mars et avril. Ce n'est désormais le cas que de deux patients sur dix, a-t-il été confirmé au congrès annuel des spécialistes des maladies infectieuses.

À lire aussi
Un serveur devant un café parisien durant la pandémie de nouveau coronavirus. Coronavirus France
Coronavirus : pourquoi les cafetiers et restaurants en appellent au Conseil d’État

Autre bonne nouvelle : la durée de séjour a été largement divisée. Elle est désormais de 12 jours, en moyenne, contre plus d'un mois au printemps dernier.

Moins d'intubations

Des progrès expliqués par une baisse des intubations, un acte lourd et délicat pour des malades aussi fragiles. La corticoïde est désormais utilisée davantage, et avant l'apparition d'effets seconds graves. 

L'oxygénothérapie contribue également à cette amélioration. Par de petits embouts placés dans le nez ou un masque sur le visage, les patients en détresse respiratoire reçoivent jusqu'à 60 litres d'oxygène par minute. Les malades de la Covid-19 n'ont donc plus besoin d'être intubés, restent réveillés et récupèrent bien plus vite. 

Autre explication : la prescription d'anticoagulants beaucoup plus tôt pour éviter des embolies pulmonaires. Il y a six mois, les médecins tâtonnaient. Aujourd'hui, ils ont une meilleure connaissance de ce nouveau coronavirus.

Des progrès réguliers

On ne risque pas d'obtenir de nouveaux médicaments dans l'immédiat, mais on pourrait espérer une prise en charge encore plus fine, avec par exemple une prise de sang qui permettrait d'orienter la stratégie. 

Mais, la bonne nouvelle, comme l'explique un infectiologue, c'est que l'on progresse tous les jours. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Hôpitaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants