2 min de lecture Suppression d'emploi

Télétravail : des milliers d'emplois vont disparaître dans la restauration collective

Après Elior et Sodexo, le géant britannique de la restauration collective Compass vient d’annoncer la suppression de 1.000 à 1.500 emplois en France.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Télétravail : des milliers d'emplois vont disparaître dans la restauration collective Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par William Vuillez

Le compteur des suppressions de postes explose dans le secteur de la restauration collective. Elior, numéro 1 français de la restauration collective, prévoit 1.900 suppressions d’emplois, rien qu’en France. Pour Sodexo, c’est plus de 2.000 emplois rayés de la carte à ce stade. Tout compris, la CGT estime que près de 10.000 emplois sont menacés. C’est du jamais vu dans ce secteur.   

La restauration collective est en danger. Entre le télétravail qui pousse les salariés à déjeuner chez eux et les perturbations de la Covid-19 dans les écoles, les cantines d’entreprises et les cantines scolaires ont énormément souffert. Résultat, le bénéfice net du géant Compass a été divisé par neuf. Et rien qu’au printemps, l’entreprise Sodexo a accusé une perte de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires.     

En plus, une fois la crise passée, la restauration collective ne reprendra pas comme avant. Pas avec le développement du télétravail et la crise sanitaire. C’est le président de Compass France qui le dit dans une interview aux Echos, le service à la louche c’est fini, les plateaux qui glissent sur des rails, les bacs à couvert où tout le monde plonge sa main. Ce n’est plus l’avenir de la restauration collective.   

Il est urgent de se ré-inventer

Alors, il reste des secteurs qui souffrent moins, les repas dans les hôpitaux, dans les cliniques, dans les Ehpad, ce segment de la restauration collective s’en sortira. Mais pour le reste, entreprises, établissements scolaires et les restaurants des salles de spectacle et de l’événementiel, il est urgent de se ré-inventer. Le secteur en a conscience, d’où un travail qui s’accélère pour se restructurer. 

À lire aussi
restauration
Coronavirus : à quoi le nouveau moyen de paiement dans les restaurants ressemble-t-il ?

Développer une seule cantine pour plusieurs entreprises, s’associer à des start-up ou à des grands chefs, distribuer les repas en click and collect, avec des commandes par internet, voire livrer dans des espaces de travail collectif, le co-working. Ce sont des nouveaux marchés potentiels. Pour les salariés qui vont perdre leur travail, ce sont en majorité des femmes, des séniors, des personnes dites "peu qualifiées". 

C’est le combo des difficultés pour retrouver du travail derrière. Pour eux, il faut de la formation massive, des aides pour se reconvertir. Il y a un dispositif, assez prometteur qui est en train de se mettre en place, des formations jusqu’à 2 ans, en partie prises en charge par l’État, des transitions collectives, dont le but est justement d’éviter le chômage. Si cette solution fonctionne, elle pourrait permettre de limiter autant que possible, les désastres sociaux de l’économie en mutation.   

Le plus : compteurs électriques

Les compteurs électriques heures pleines/heures creuses ne sont pas rentables du tout ! La majorité des ménages y perdent. Leur facture est bien pleine elle. C’est le Parisien qui alerte ce matin sur le sujet. Aujourd’hui, pour être rentable, il faut pouvoir faire tourner ses machines à laver et vivre entre 50 et 60% du temps minimum, pendant les heures creuses.  

La note : 15/20

15/20 aux plus gros supermarchés britanniques. Ils sont 5, dont Tesco, Morrisons, et Aldi, 5 supermarchés à rembourser les aides fiscales dont ils n’ont pas eu besoin. Une question de justice disent-ils. C’est l’équivalent de 2 milliards d’euros qui retournent dans les caisses de l’état britannique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Suppression d'emploi Emploi Restauration
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants