2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus en France : un plan de relance de 100 milliards adopté fin août

ÉDITO - Ce plan de relance pour l'économie française sera divisé en plusieurs volets comportant notamment le développement des nouvelles technologies, la rénovation thermique et une double action en faveur des entreprises.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Coronavirus en France : un plan de relance de 100 milliards adopté fin août Crédit Image : AFP / FRED DUFOUR | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Quentin Marchal

Le futur plan de relance pour l’économie française se dessine peu à peu. Celui qui devrait être adopté à la fin du mois d'août dans un projet de loi spécifique pourrait être évalué à une centaine de milliards d’euros de dépenses de soutien à l’activité avec des aides diverses, s’échelonnant sur plusieurs années. Ce plan massif devrait comprendre plusieurs volets. 

Il y aura tout d'abord un programme d’action pour développer les nouvelles technologies, avec notamment un plan hydrogène, une technique qui suscite beaucoup d’espoir pour la locomotion du futur, pour la filière recyclage et pour les biotechnologies. Ensuite, ce dispositif comportera un vaste plan de rénovation thermique, notamment pour les bâtiments collectifs, les universités, les commissariats, les casernes et les Ehpad.

Bercy envisage ici la même manœuvre que pour la prime automobile, qui a très bien marché, avec un nombre de primes fixé à l’avance. Les premiers à se décider étant les premiers servis et les autres prenant le risque d’arriver trop tard pour bénéficier des aides. 

Une baise d'impôts pour les entreprises

En complément de tout cela, il y aurait une double action en faveur des entreprises. Elles bénéficieront d’abord de la baisse des impôts de production, ceux qui frappent les bureaux et les usines. 

À lire aussi
Le Danemark a abattu des milliers de visons pour endiguer l'épidémie de Covid-19. Cependant, des cadavres d'animaux sont ressortis de leur tombe. Danemark
Coronavirus : des visons danois abattus sortent de leur tombe au Danemark

Le tout est évalué à 100 milliards d'euros, en comptant les 30 milliards qu’on attend du programme de relance européen, qui n’est pas encore adopté parce qu’il requiert l’unanimité des gouvernements européens. Les 15 milliards annoncés il y a deux jours par Emmanuel Macron sur la transition écologique seraient également compris dans cette enveloppe.

Si l'Allemagne va baisser la TVA sur les produits de grande consommation, cela ne sera pas le cas en France. Bercy explique subir de très fortes pressions de la part des entreprises et du patronat, mais s’y refuse jusqu'ici pour deux raisons. La première est qu’on a déjà essayé, avec la TVA sur la restauration il y a dix ans et que les prix n’ont quasiment pas baissé et la seconde est plus fondamentale puisque la France ne souffre pas d’un problème de demande, à l'inverse de l'Allemagne.

Les revenus modestes soutenus

Le problème en France n'est pas la demande, puisque notre consommation est assez dynamique et largement soutenue par les transferts publics et les aides aux ménages, mais l'offre. La santé des entreprises, leur compétitivité et la qualité de leurs produits est remise en question ce qui pousse le ministre de l'Économie Bruno Le Maire à vouloir les aider en priorité, surtout après le choc Covid.

Les revenus des ménages seront également soutenus au bas de l’échelle des revenus certainement mais pas les ménages de façon indifférenciée. Les ménages moyens et aisés ont été épargnés pendant le confinement puisqu'ils ont moins dépensé et ont donc des moyens. 

Baisser la TVA, ce serait les subventionner en pure perte, avec une opération très coûteuse pour le budget. De plus, en France, comme nous consommons en grande majorité des produits fabriqués à l’étranger, justement parce que l’offre française est déficiente, la relance par la demande a un gros inconvénient : elle subventionne les industriels chinois ou allemands, qui profitent des achats des Français

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Relance économique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants