1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Écologie : Emmanuel Macron est-il partant pour des référendums ?
3 min de lecture

Écologie : Emmanuel Macron est-il partant pour des référendums ?

ÉDITO - Le président de la République envisagerait de convoquer un référendum sur plusieurs questions écologiques, à l'issue de la Convention citoyenne pour le climat.

Emmanuel Macron, le 26 mai 2020
Emmanuel Macron, le 26 mai 2020
Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Écologie : Macron partant pour des référendums
03:29
Écologie : Macron partant pour des référendums
03:29
Olivier Bost - édité par Ryad Ouslimani

Un référendum sur de grandes questions écologiques. Voilà ce qu’envisage très sérieusement Emmanuel Macron. Le chef de l’État veut associer les Français aux décisions les plus lourdes. Il se réinvente. Le Président ne veut effectivement plus être tout seul à décider de tout.

Et il veut illustrer, selon nos informations, par l’exemple ce "nouveau chemin" qu’il a promis dimanche 14 juin au soir avec un référendum à questions multiples sur l’écologie. La fin de la convention citoyenne pour le climat lui en donne l’occasion dans 15 jours. La convention citoyenne pour le climat, tout le monde n’en a pas encore entendu parler.

Ce sont 150 Français tirés au sort qui ont travaillés plusieurs week-ends pendant 9 mois pour répondre aux défis climatiques de la France. Ce week-end dans une dernière rencontre, ils vont choisir ce qu’ils vont proposer comme solutions pour sauver notre planète. 

Éviter l'effet taxe carbone

Parmi les propositions, par exemple, rendre obligatoire des travaux d’isolation sur les habitations. Les bâtiments c’est dans le pays 40% de notre consommation d’énergie.
Une loi pourrait dire que d’ici 8 ans tous les logements seront isolés avec des aides financières, sinon ils ne pourront plus être ni loués ni vendus. Une autre loi proposerait d’interdire les publicités lumineuses avec des écrans énergivores, ou les pubs pour les 4x4 et les SUV.

À lire aussi

Une autre loi pourrait imposer un menu végétarien par semaine dans toutes les cantines, y compris dans les entreprises privées. Vous le voyez, toutes ces lois sont assez audacieuses et contraignantes.
 
Et ce sont donc les Français qui voteraient dans un référendum, "pour ou contre". Pour éviter l’effet taxe carbone, un truc décidé dans les ministères et qui finit en "gilets jaune". Autant vérifier donc qu’il y a une majorité de Français favorable pour devenir écolo. Et ce n’est pas si évident que ça. La question du menu végétarien, par exemple, est très clivante. Pas évident qu’une majorité de Français vote pour.

La seule fois à ce jour où un référendum issu d’une convention citoyenne a été organisé, c’était en Irlande pour la légalisation de l’avortement. Un sujet extrêmement compliqué là-bas à cause de l’église. Mais le "oui" l’a emporté, et ce n’est plus un sujet d’affrontement.

Une option qui divise

Mais dans un référendum, est-ce que les gens répondent à la question ou donnent leur humeur du moment ? Apparemment, quand il y a plusieurs questions, ils répondent aux sujets. Ce qui est plus difficile c’est d’avoir un "oui" à toutes les questions. Par réflexe gaulois probablement, on n’a pas envie de dire oui à tout.

L’autre défi c’est que les électeurs aient envie de répondre et qu’ils votent. Cette idée de référendum n’emballe pas tout le monde dans l’entourage d’Emmanuel Macron. "C’est une folie", estime un ministre pour qui, avec la colère actuelle, on ne peut pas faire plus dingue. Le patron de La République en marche Stanislas Guérini lui, en revanche, est fan.

Avec le temps qui reste dans le quinquennat, "il nous faut du concret et du tangible pour les citoyens", estime-t-il. Un autre ministre parle carrément d’un référendum de relégitimation d’Emmanuel Macron… Exactement ce que le chef de l’État ne veut pas.

D’abord parce qu’il estime qu’il n’a pas besoin d’être relégitimé par les urnes. Et ensuite parce que cela reviendrait à personnaliser ce rendez-vous. Le Président de la République a un pouvoir, celui de décider d’un référendum sans rien demander à personne.

Il veut juste l’utiliser pour mouiller tous les Français sur l’écologie. Surtout pas pour en faire un vote pour ou contre Emmanuel Macron. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/