2 min de lecture Épidémie

Mutation du coronavirus : "deux clusters à risque" détectés en France

"Deux clusters à risque" où circule la mutation du coronavirus découverte au Royaume-Uni ont été détectés en France en Bretagne et en Île-de-France.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Mutation du coronavirus : "deux clusters à risque" détectés en France Crédit Image : Remko DE WAAL / ANP / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
signature paul turban
Paul Turban et AFP

C'est une mutation du coronavirus qui inquiète, car elle est réputée être 50 et 70% plus contagieuse que la souche jusqu'ici connue du virus. En France, seuls une vingtaine de cas étaient connus. Ce jeudi 7 janvier, on apprend que "deux clusters à risque" où circule cette mutation découverte au Royaume-Uni ont été identifiés en France

Selon le ministère de la Santé, ces foyers de contamination se trouvent en Bretagne et en Île-de-France. 19 personnes infectées à ce variant circulant au Royaume-Uni ont pour l'instant été identifiées formellement en France. Trois autres patients, infectés eux par un autre variant circulant en Afrique du Sud, ont aussi été détectés. 

Le premier "cluster à risque" de contamination au variant britannique a été détecté dans un établissement pour personnes âgées près de Rennes, le Pôle Gériatrique Rennais de Chantepie. "Au total, 7 résidents et 2 professionnels présentent une forme variante du virus", a expliqué le ministère, selon qui "les résultats définitifs sont attendus d'ici le début de la semaine prochaine". Un autre foyer de contamination potentiel a été repéré en Île-de-France, à Bagneux, à partir d'"une personne travaillant dans deux établissements scolaires". 

Pour les deux clusters potentiels, des mesures strictes d'isolement et de traçage des contacts ont été prises, afin de casser les chaînes de contamination et d'éviter que le variant se répande largement. Les autorités sanitaires vont "proposer un dépistage élargi dans les collectivités scolaires concernées", pour "vérifier que la variante virale ne circule pas dans ces collectivités". 

La variant britannique est-il plus dangereux ?

À lire aussi
Union européenne
Coronavirus en Europe : Macron évoque la mise en place d'un "pass sanitaire"

Olivier Véran a dit mardi 5 janvier sur RTL que le variant du coronavirus, qui fait rage en Grande-Bretagne, est surveillé "comme le lait sur le feu". Il n'est pour autant pas plus dangereux car les études montrent que si vous attrapiez ce variantc'est comme si vous attrapiez le virus soucheLes symptômes ne sont pas plus graves, n'entrainent pas plus d'hospitalisation ni de décès. 

Là où ce variant est inquiétant, c'est qu'il est au moins 50% plus contagieux. Si vous l'attrapez vous allez contaminer beaucoup plus de personnes, c'est ce qui a causé l'explosion des cas en Angleterre ces dernières semaines. On sait que les enfants attrapaient peu la Covid-19 jusque là, ce ne sera pas le cas avec ce variant car grâce à ses mutations, il arrive mieux à se fixer sur les cellules. Il sera donc plus contagieux pour tout le monde, enfants compris. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants