1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Coronavirus : faut-il s'inquiéter de la mutation du virus au Royaume-Uni ?
1 min de lecture

Coronavirus : faut-il s'inquiéter de la mutation du virus au Royaume-Uni ?

ÉCLAIRAGE - Alors que le nouveau variant du coronavirus a obligé le Royaume-Uni à se reconfiner, l'inquiétude monte en France où l'on a déjà dépisté 10 à 15 cas.

Un homme subit un test à Laval, dans le cadre d'une campagne de dépistage massive en Mayenne.
Un homme subit un test à Laval, dans le cadre d'une campagne de dépistage massive en Mayenne.
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Coronavirus : faut-il s'inquiéter de la mutation du virus au Royaume-Uni ?
01:28
Virgine Garin
Virginie Garin
Animateur

Le Royaume-Uni se reconfine à cause du nouveau variant de la Covid-19 entre 50 et 70% plus contagieux que son ancienne version. Boris Johnson a appelé les Britanniques à "rester chez eux" et les commerces et écoles seront fermés pour les prochaines six semaines.

Il a été détecté en octobre pour la première fois, et depuis il est responsable de pratiquement tous les cas. À Londres, le débat se porte sur les jeunes, une infirmière a affirmé qu'il touchait les enfants, mais les pédiatres ont démenti. Il y a en effet plus de jeunes hospitalisés tout simplement parce qu'il y a plus de cas en général. Il n'y a pas d'étude scientifique qui prouve qu'il toucherait davantage les jeunes.

En France, un cas a été dépisté lundi 4 janvier en Corse : il s'agit d'un voyageur qui revenait du Royaume-Uni. Sur l'île, tous les voyageurs sont testés avant leur entrée sur le territoire. Cette personne malade a été isolée immédiatement. Un autre cas avait été détecté en France, il s'agissait d'un Français arrivant à Tours depuis Londres.

Il y a encore des Eurostars qui arrivent de Grande-Bretagne en France, mais tout voyageur doit se faire tester moins de 72h avant le départ. Ce n'est pas infaillible sachant que le temps d'incubation dure entre cinq et six jours. Le test permet de filtrer certains malades, mais pas tous. D'après Olivier Véran, invité de RTL mardi 5 janvier, il y aurait entre 10 et 15 cas du variant anglais sur le territoire français.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/