2 min de lecture Charlie Hebdo

Les infos de 12h30 - Attaque à Paris : où en est l'enquête ?

Les garde à vue de sept personnes se poursuivent, en lien avec l'attaque au couteau qui a fait deux blessés vendredi 25 septembre, à côté des anciens locaux de Charlie Hebdo.

Ophélie Meunier édité par Louis Chahuneau

Sept personnes sont toujours en garde à vue après l'attaque au hachoir qui a eu lieu vendredi 25 septembre à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo. D'après le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, il s'agit manifestement d'un acte terroriste. Le principal suspect a été arrêté, un homme de 18 ans, originaire du Pakistan. Celui-ci "assume son acte". 

Des perquisitions ont eu lieu dans deux potentiels domiciles de l'assaillant. L'un à Cergy, l'autre à Pantin, en banlieue parisienne. L'ancien colocataire est interrogé par la police, les autres sont toujours en garde à vue.

Selon nos informations, le principal suspect est âgé de 18 ans. Arrivé en France en 2018, il est né à Islamabad, au Pakistan. Ses voisins le décrivent lui et ses colocataires comme des gens en apparence "gentils" : "Ils sont sept ou huit dans l'immeuble, on n'a jamais eu de problème avec eux avant. "Les forces de l'ordre sont arrivées en force hier, armés, cagoulés, on est encore sous le choc", raconte l'un d'eux. 

Le principal suspect qui a assumé son acte lors de son audition, dit avoir été choqué par la republication des caricatures de Mahomet. Il avait déjà été arrêté il y a un mois pour port d'arme prohibé après avoir été interpellé avec un tournevis. 

A écouter également dans ce journal

À lire aussi
Stéphane Charbonnier, dit "Charb", 47 ans, directeur de la publication de "Charlie Hebdo", tué le 7 janvier 2015 par les frères Kouachi dans les locaux de l'hebdomadaire faits divers
Toulouse : des féministes collent des caricatures de Charb évoquant Mahomet

Coronavirus - Pour endiguer la progression de la Covid-19, le gouvernement a pris des mesures, mais ces dernières sont un peu floues. A Paris, zone classée rouge renforcé, les salles de sport et les gymnases seront fermés dès aujourd'hui, sauf pour les activités extra-scolaires. Quant aux piscines, certaines sont restées ouvertes malgré tout.

Lubrizol - Un an après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, le gouvernement a annoncé un plan d'ampleur pour empêcher une nouvelle catastrophe, 450 millions d'euros qui devront renforcer la sécurité des sites industriels.

États-Unis - Le président américain doit confirmer officiellement ce samedi 26 septembre le nom de la juge qui va remplacer Ruth Bader Ginsburg à la Cour Suprême, icône progressiste décédée la semaine dernière. Pour lui succéder : la très conservatrice Amy Coney Barrett connue pour des convictions religieuses traditionnalistes.

Mort de Chirac -  De nombreuses villes voulaient célébrer la mémoire du président, décédé il y a un jour pour jour, en baptisant une place ou une rue en son honneur. Mais certaines municipalités comme Strasbourg ou Marseille ont changé de bord après les dernières élections et enterré certains projets.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charlie Hebdo Terrorisme Rouen
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants