2 min de lecture Compagnie aérienne

Les compagnies aériennes donnent un faux temps de vol pour anticiper les retards

Pour anticiper les retards quasi-systématiques au décollage, les compagnies aériennes indiquent un temps de vol supérieur pour arriver à l'heure prévue à destination, quitte à ralentir si l'avion décolle à temps.

Un avion à l'aéroport de San Francisco, aux États-Unis (illustration)
Un avion à l'aéroport de San Francisco, aux États-Unis (illustration) Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Voici l'un des secrets des compagnies aériennes pour arriver à l'heure : elles affichent un faux temps de vol. Les retards au décollage étant quasi-systématiques, les compagnies allongent volontairement la durée de leurs vols. Ainsi, elles s'octroient une marge de manœuvre en cas de retard. On appelle cette pratique le "padding" c'est-à-dire "rembourrage" en français.

C'est Kathryn B. Creedy, une journaliste de la BBC, qui révèle cette astuce des compagnies aériennes. Elle a enquêté sur ce phénomène curieux après s'être aperçue que dans les années 1960, le temps de vol entre New-York et Los Angeles était de 5 heures environ, contre une moyenne de 6h20 aujourd'hui.

La journaliste a alors interrogé les professionnels de l'aéronautique, qui lui ont révélé que les durées de vol étaient truquées pour que les compagnies atteignent leurs objectifs de ponctualité. Les temps de vol sont calculés en faisant la moyenne des retards enregistrés pendant des décennies. 

Malgré ce dispositif, "30 % des vols arrivent avec plus d'un quart d'heure de retard", explique le consultant en aviation Michael Baiada à la journaliste de la BBC. Sans ce dispositif, "le pourcentage d'avions en retard dépasserait les 40 %", ajoute-t-il.

La consommation de kérosène s'envole

À lire aussi
Un avion de la compagnie Aigle Azur (illustration) économie
Les infos de 22h : Aigle Azur placée en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité

Cette pratique n'est donc pas très honnête envers le voyageur mais surtout, les émissions de CO2 et la consommation en kérosène sont démultipliées. Si l'avion décolle à l'heure, le pilote devra ralentir pour arriver à l'heure indiquée sur le billet. 

Cette solution de facilité employée par les compagnies aériennes pour leur bonne image permet également d'éviter d'indemniser les passagers. Car au-delà de trois heures de retard, les clients peuvent demander un remboursement. C'est une manière d'ignorer le véritable problème à l'origine des retards au décollage : la saturation du trafic aérien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Compagnie aérienne Aviation Avions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797464949
Les compagnies aériennes donnent un faux temps de vol pour anticiper les retards
Les compagnies aériennes donnent un faux temps de vol pour anticiper les retards
Pour anticiper les retards quasi-systématiques au décollage, les compagnies aériennes indiquent un temps de vol supérieur pour arriver à l'heure prévue à destination, quitte à ralentir si l'avion décolle à temps.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-compagnies-aeriennes-donnent-un-faux-temps-de-vol-pour-anticiper-les-retards-7797464949
2019-04-20 09:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YQZnX4BCbhZFNZxohvX9-A/330v220-2/online/image/2018/1013/7795175910_un-avion-a-l-aeroport-de-san-francisco-etats-unis.jpg