3 min de lecture Alimentation

Le groupe Bel lance un fromage sans lait pour protéger le climat

Le groupe Bel, fabricant des fromages en portion La Vache qui rit, Kiri, Babybel et Boursin, entend "rééquilibrer" son portefeuille en développant des propositions sans lait, moins émettrices de gaz à effet de serre.

ecologie La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Le fabricant de La Vache qui rit lance un fromage sans lait pour protéger le climat Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Sarah Ugolini

C'est une preuve de plus du succès des produits vegan. Le fabricant de La Vache qui rit va commercialiser du fromage sans lait pour protéger le climat. Quand on y réfléchit, c'est étrange une Vache qui rit sans lait. Il faut laisser cette réflexion au service communication car pour l'instant le groupe Bel, auquel appartient le célèbre fromage, y va doucement.

Vous avez le choix entre un Babybel veggie à la carotte ou un Boursin 100% végétal à base de la matière grasse issue de la noix de coco ou du colza. Ce dernier sera lancé aux États-Unis à la fin du mois d'octobre sur la plateforme alimentaire d'Amazon. Il n'y a pas encore de date pour la commercialisation en France. 

Pour Bel, il s'agit de se mettre au goût du jour afin de "rééquilibrer" son portefeuille en développant une gamme de propositions de produits sans lait, tout en étant dans la tendance des produits végétaux qui marchent fort. 

Les fromages sans lait, un marché en plein essor

Manger une Vache qui rit sans lait pour terminer un repas de viande sans viande, cela mérite bien un petit vapotage sans tabac avec un café décaféiné. Et c'est aujourd'hui possible. La question est de savoir si le groupe Bel ira jusqu'au bout de son engagement écologique. Aller au-delà de la communication va prendre du temps, puisque l’entreprise fromagère ne compte pas réduire, pour l’instant, sa collecte de lait de plus de 2.600 producteurs dans le monde, pour 2 milliards de litres par an. 

Le président de Bel explique vouloir le "meilleur des deux mondes". Or, cela est complexe, car c’est justement par rejet du monde où l’on se sert des animaux pour nos produits que des personnes achètent du fromage ou du yaourt sans lait. L’élevage représente 14% des émissions de gaz a effet de serre dans le monde. En France, c’est 4 millions de vaches, 24 milliards de litres de lait, autant de nourriture, de d’eau, du transport. Bref, on est en train de refaire la même chose que pour le véhicule hybride, mais version mini-Babybel. 

À lire aussi
Des pâtes prêtes à être cuisinées dans une seule marmite (Image d'illustration). Gastronomie
Cyril Lignac vous explique comment préparer un one pot pasta savoureux

Les fromages sans lait sont un marché en plein essor. Qu’ils s’appellent Wromage ou frowmage, il commence à décoller, notamment chez les intolérants au lactose. Ce n’est pas forcément une lubie de bobos parisiens, puisque la plus importante entreprise de fromage sans lait, de produits vegan est "All in food", qui se trouve à Saint-Nazaire. 

En trois ans, le marché français représente désormais 20% de leurs ventes et vient d’être racheté par le groupe Bel, propriétaire de La Vache qui rit. L’appétit vegan est féroce. On parle désormais d’œufs sans protéines animales, ça ne fait que commencer.

Le plus : Macron demande du temps à la Convention climat

Inquiets de voir détricoter leurs propositions, les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat ont écrit au président de la République qui a réaffirmé son engagement à faire appliquer leurs décisions, mais il faut être patient, explique le chef de l’État. Un projet de loi devrait être présenté en décembre.

La note : 16/20 aux bornes électrique le long de la Seine

78 nouvelles bornes vont êtres installées entre Paris et la Manche. Objectif : mettre à disposition des bateliers une source d'énergie capable de remplacer les groupes électrogènes qu'ils utilisent lorsqu'ils sont à quai. Cela permet de réduire la pollution occasionnée par les rejets de CO2 et de dioxyde de soufre. Si vous avez du mal à trouver une borne rechargeable pour votre voiture électrique, il pourrait être plus simple d'acheter un bateau.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Fromage Environnement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants