2 min de lecture Environnement

À Saint-Jean-de-Luz, un projet de surf park suscite l'indignation

Une pétition, qui a déjà recueilli 67.000 signatures, s'oppose à la création d'un surf park dans la ville basque, à seulement 1,5 kilomètre de l'océan Atlantique et de ses vagues.

ecologie La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Saint-Jean-de-Luz : un projet de surf park suscite l'indignation Crédit Image : JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Quentin Marchal

C'est un sujet qui fait gronder à Saint-Jean-de-Luz. De nombreux habitants et associations se mobilisent contre la création d’un surf park situé à seulement 1,5 km de l’océan. Le coût de la glisse dans cette piscine où déferle une vague permanente permettant de faire du surf toute l’année est de 60 euros alors que les rouleaux de l’océan Atlantique se trouvent à proximité.

L'année dernière, un conseiller municipal de l’opposition de la commune basque avait découvert une modification du plan local d’urbanisme, prévoyant la possibilité de construire un surf park dans un champ, tout près de l’océan. Une pétition, lancée mi-juillet, était alors née et a récolté plus de 67.000 signatures pour une ville qui ne compte que 14.000 habitants.

Si ses partisans soulignent que cela ferait marcher le commerce, cela représente l'équivalent de 10 piscines olympiques et la consommation de dizaines de foyers en électricité. Cet exemple n'est pas le seul projet de ce type en France à faire gronder. Ce fut déjà le cas à Saint-Père-en-Retz dans les Landes, à Sevran en région parisienne ou à Lacanau et Bordeaux où les projets ont été abandonnés depuis.

Les Français opposés aux grands travaux

En Europe, on trouve des surf park au Pays de Galles et à Bristol dans le sud de l’Angleterre, mais leur coût de 30 millions d'euros engendre une rentabilité incertaine et fait craindre aux habitants des retombées désastreuses.

À lire aussi
Électricité (Illustration) économie
4 conseil pour faire des économies d'énergie

En réalité, de plus en plus de Français s'opposent aux grands travaux. On se souvient l’année dernière de l’abandon d’Europa City dans le Val d’Oise. Et on voit également de plus en plus de contestations contre l’agrandissement des aéroports ou l’extension des centres commerciaux, qui font désormais systématiquement débat.

Beaucoup de Français n’acceptent plus la dégradation de leur environnement contre une promesse de retombée financière. Entre la santé économique et la santé écologique, les Français ne veulent plus choisir car il faut les deux. 

Le plus

- L'Argentine devient le premier pays à autoriser la production et la commercialisation de blé OGM. Quatrième exportateur mondial de blé, l’Argentine est le premier pays au monde à approuver la production et commercialisation d’une variété de blé transgénique, un nouveau marché cependant conditionné à l’approbation du principal importateur, le Brésil. 

La note

- 18/20 à Florian Danielo, un Breton qui est parti début septembre du Morbihan pour un tour de France à vélo de ramassage de masques. À ce jour, il a déjà ramassé 400 masques chirurgicaux entre la Bretagne et la Normandie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Surf Projet
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants