1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La chronique de Laurent Gerra du jeudi 21 octobre
2 min de lecture

La chronique de Laurent Gerra du jeudi 21 octobre

Ce jeudi, Laurent Gerra a imité Olivier Véran, Eric Ciotti ou encore François Mitterrand.

Laurent Gerra
Laurent Gerra
Crédit : RTL
Laurent Gerra & Jade

Le gouvernement se laisse la possibilité de prolonger le passe sanitaire jusqu'en juillet 2022. Olivier Véran, imité par Laurent Gerra, explique cette décision. "C'est pas parce que les médias ne parlent plus que d'Eric Zemmour que le virus a disparu". Pourtant, tous les indicateurs sont au vert, répond Jade. "C'est vrai, mais il y a plusieurs nuances de vert. Il y a le vert émeraude, le vert chartreuse, le vert grenouille. Pour l'instant, les indicateurs sont vert grenouille. Il me semble plus prudent de lever les restrictions quand nous auront atteint le vert émeraude", dit Laurent Gerra dans la peau du ministre de la Santé.

Les Républicains jouent l'unité depuis que Xavier Bertrand a annoncé qu'il participerait au Congrès du parti. Pour Eric Ciotti, imité par l'humoriste, c'est "un pour tous, tous pour un, comme disait Darta Dupont-Aignan, qui ferait bien de nous rejoindre aussi." Jade s'adresse au candidat à l'investiture de la droite, qui s'est souvent enorgueilli de ne pas avoir fait barrage à Marine Le Pen en 2017, ce qui pourrait nuire à l'unité des Républicains. Ce à quoi Laurent Gerra, imitant Ciotti, répond : "Peut-être, mais je refuse catégoriquement de faire barrage. Je ne suis pas un castor."

Un livre qui vient de paraître dévoile l'histoire d'amour entre François Mitterrand qui avait alors 71 ans et une jeune fille de 19 ans prénommée Claire. Cette relation amoureuse a duré 8 ans et faisait l'objet d'une correspondance abondante. Un extrait de 1989, Mitterrand, qui vient d'entamer son deuxième septennat écrit à sa jeune amie : "Ma Claire, mon clair de lune, ma clarinette. Depuis que tu es partie en séjour linguistique en Angleterre, je m'ennuie de toi. Je passe mes journées avec mon Premier ministre, Michel Rocard. Figure-toi qu'il s'est mis en tête de réformer la France. Et il me fatigue", cite Gerra, imitant le président.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/