1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. La baisse des dons inquiète particulièrement les associations
2 min de lecture

La baisse des dons inquiète particulièrement les associations

INVITÉ RTL - Pierre Siquier, président de France Générosités, commente la baisse de 6,5% des dons faits aux associations françaises.

Vue d'une chaise roulante placée par l'Association des paralysés de France (APF), le 11 octobre 2005
Vue d'une chaise roulante placée par l'Association des paralysés de France (APF), le 11 octobre 2005
Crédit : AFP / Archives, JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Humanitaire : la baisse des dons inquiète les associations
04:57
Humanitaire : la baisse des dons inquiète les associations
04:58
Julien Sellier & Lucie Valais

Les Français sont-ils moins généreux ? Les dons aux associations chutent : - 6,5% au premier trimestre. C'est la première baisse en douze ans. "On risque de se retrouver à un -10% indiscutablement", prévoit Pierre Siquier, président de France Générosités, le syndicat qui défend et fait la promotion de toutes les associations. 

Pour lui, la hausse de la CSG pour les retraités "est l'un des facteurs" de cette diminution des dons. D'autant plus que "50% de nos donateurs ont plus de 50 ans", ajoute-t-il alors que"les retraités sont une population importante" pour les associations humanitaires.

De plus, "c'est l'incertitude sur le prélèvement à la source" qui contribue à la diminution des dons des Français. "Les gens n'ont pas bien compris qu'en fait, si 2018 était une année blanche en terme d'impôts, elle n'est pas une année blanche en terme de dons" et cela "n'a pas forcément été très bien expliqué", détaille Pierre Siquier.

Pourquoi les dons baissent-ils ?

Alors qu'une vague de mécontentement s'organise en France contre la baisse du pouvoir d'achat, qui inquiète les Français, cela aussi peut avoir un impact sur les dons aux associations humanitaires.

À lire aussi

"Ça nous inquiète, c'est la première fois que ça baisse depuis de nombreuses années (...) et la baisse réelle ou supposée du pouvoir d'achat, c'est vrai que ça ne nous arrange pas en ce moment. Et comme on fait 40% de nos dons en fin d'année, sur le dernier trimestre, il est sûr que ce climat ambiant ne nous arrange pas du tout", déplore le président de France générosité.

Les associations "souffrent toutes" de cette baisse des dons. "La crainte qu'on a, c'est que les programmes soient, ou non, lancés (...), mais il est certain que ça va empêcher un certain nombre de programmes de se faire, que ce soit dans les secteurs de l'éducation, de l'aide aux personnes âgées, du handicap de l'environnement ou du médico-social", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/