1 min de lecture Alimentation

Coronavirus et confinement : la vente d'œufs en hausse de 60%, pas de pénurie

VU DANS LA PRESSE - La demande d'œufs de la part de la grande distribution a connu une hausse de plus de 60% ces deux dernières semaines, selon le Comité national pour la promotion de l'œuf (CNPO).

Des oeufs en boîte (illustration)
Des oeufs en boîte (illustration) Crédit : Flickr CC
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

On a vu la guerre pour les paquets de papier toilette dans les supermarchés. On a vu, aussi, les rayons de pâtes et de riz dévalisés à la veille de l'annonce d'un confinement de la France. Les Français se sont aussi rués sur les œufs : la demande de la part de la grande distribution a connu une hausse de plus de 60% ces deux dernières semaines selon le Comité national pour la promotion de l'œuf (CNPO), rapporte Le Parisien.

Interrogé par le quotidien, Maxime Chaumet, secrétaire général du CNPO qui rassemble tous les professionnels de la filière, rassure : "la croissance des achats d'œufs coquille devrait se stabiliser autour de + 15 à + 20%. Et cette hausse sera compensée par le fait que la consommation en restauration hors domicile s'est arrêtée."

Le Parisien avance trois raisons de cette ruée sur les œufs. Premièrement, c'est une source de protéines animales peu chère par rapport à la viande. De plus, les œufs se conservent 28 jours, contrairement à une pièce de viande. Enfin, ils entrent dans de nombrueses préparations culinaires, alors que de nombreux Français confinés se sont (re)mis à la cuisine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Coronavirus Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants