2 min de lecture Vaccin

Les infos de 6h30 - Coronavirus : pourquoi le vaccin AstraZeneca suscite des réticences

En raison de ses effets secondaires, le vaccin d'AstraZeneca est boudé du grand public. Toutefois, le ministère de la Santé rappelle que ce dernier est efficace pour traiter les formes graves de la maladie.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h30 - Coronavirus : pourquoi le vaccin AstraZeneca suscite des réticences Crédit Image : Tiziana FABI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 5
Agathe Landais
édité par Marie Gingault

On peut presque parler d'un flop : le vaccin AstraZeneca ne suscite pas l'adhésion du grand public. Il est avec Pfizer, l'un des deux vaccins utilisés actuellement en France, notamment chez les personnels soignants depuis deux semaines. Toutefois, il y a eu moins de premières injections qu'espérées par le ministère de la Santé. Les effets secondaires seraient la cause principale de cette méfiance.

Il suffit de regarder les chiffres pour voir que ce vaccin n'a pour l'instant pas vraiment convaincu : seulement 107.000 personnes en ont reçu une première dose en deux semaines. Le ministère de la Santé reconnaît qu'ils espéraient bien plus. Le problème, c'est que le vaccin d'AstraZeneca renvoie une image négative à cause de ses effets secondaires. 

Un certain nombre de soignants vaccinés ont en effet contracté un fort syndrome grippal juste après leur piqûre : beaucoup de fièvre et de la fatigue. Cela n'a concerné quasiment que des patients jeunes, et surtout, on attendait ces effets secondaires : "ce n'est pas une surprise", rappelle le ministère de la Santé. 

Début mars, la France va recevoir plus de 800.000 doses AstraZeneca, alors la mission des autorités de Santé dans les prochains jours sera de rassurer les Français, de leur rappeler qu'AstraZeneca est efficace pour éviter les formes graves du coronavirus, car il faut utiliser toutes les doses disponibles si on veut respecter notre calendrier vaccinal. 

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : médecins, pharmacies, travail... Qui peut se faire vacciner et où ?

En outre, dès demain les médecins généralistes seront autorisés à délivrer ce vaccin auprès des 50-64 ans à risques. 

À écouter également dans ce journal :

Coronavirus - L'attente à Dunkerque, où l'épidémie flambe. Olivier Véran, le ministre de la Santé, est attendu sur place dans la journée afin d'annoncer les mesures du gouvernement.


Faits divers - Deux adolescents sont morts en moins de 24 heures après des affrontements entre bandes rivales dans l'Essonne. Le nombre de rixes a augmenté considérablement : 91 en 2020, contre 56 en 2019

Société - La mesure était attendue depuis longtemps dans les universités : les protections périodiques seront disponibles gratuitement pour les étudiantes à partir de la rentrée prochaine, a annoncé Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Coronavirus France Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants