3 min de lecture Bébé

Les conseils de Michel Cymes face à une bronchiolite

Si la bronchiolite peut s'avérer très grave et conduire votre bébé aux urgences, dans la majorité des cas, cela se passe bien. Michel Cymes prodigue quelques bons conseils pour de tout se passe bien.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Les conseils de Michel Cymes face à une bronchiolite Crédit Image : M6 / Stéphane Garabed Dimitri Sikiotakis Solene Nicolas | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Marie Gingault

Ce mardi matin,  Michel Cymes revient sur la bronchiolite, déjà évoquée il y a quelques semaines. Il avait évoqué certains cas extrêmes où il convient de conduire son enfant aux urgences, mais dans la majorité des cas, les choses se passent bien.
En général, ça se passe comme ça doit se passer, c’est-à-dire à la maison, avec un traitement et, éventuellement, des séances de kiné respiratoire, souvent efficaces pour débarrasser la paroi des bronchioles (c’est comme ça qu’on appelle les petites bronches du bébé) de l’inflammation dont elle souffre.


Toutefois, il est parfois difficile pour les parents d'assister à la kiné respiratoire. Quand le kiné appuie sur le thorax du nourrisson tout en mettant son gros doigt dans la petite bouche pour en extraire des sécrétions, ça peut faire peur. Mais kiné respiratoire ou pas, il existe tout un tas de choses à faire et à ne pas faire pour soulager votre enfant pendant sa maladie.

Ce qu'il faut faire et ne pas faire

Tout d'abord ce qu'il faut éviter : les produits contre la toux (antitussifs), sont à proscrire. C'est également le cas des fluidifiants pour les bronches, c'est non. Tout cela est contre-indiqué chez le nourrisson. En fait, il faut qu’il tousse parce que ça permet d’évacuer les sécrétions.


À l'inverse, ce qu'il faut faire impérativement : tout ce qui vise à l’aider à mieux respirer et à assurer son confort. Côté respiration, pensez à désencombrer ses narines le plus régulièrement possible, notamment avant les repas. Pour ce faire, procédez à des lavages de nez en utilisant du sérum physiologique.

À lire aussi
Des policiers à Toronto, Ontario (illustration) faits divers
Canada : la police tire sur un père soupçonné d'avoir kidnappé son bébé, l’enfant tué par balle

Si votre enfant reste au lit, il faut que ce soit sur le dos. Toutefois, l’idéal est qu’il reste debout. Bien droit, bien vertical, il respirera mieux. Évidemment, si vous fumez, c’est dehors et le plus loin possible ! L’enfant, en temps normal, peut souffrir du tabagisme passif. Alors il va de soi qu’en cas de bronchiolite, fumer à proximité du malade relève du grand n’importe quoi. 

Éviter la déshydratation

Au niveau du confort, il est important d’aérer la chambre de votre enfant le plus fréquemment possible. Question température, 19 degrés, c’est suffisant. Ça, ce sont des choses qui sont valables en toutes circonstances, mais indispensables en cas de bronchiolite.

Ensuite, si votre enfant a un peu de fièvre, évitez de le couvrir. Au contraire : retirez-lui quelques couches de vêtements. Le fait qu’il ait de la fièvre, c’est plutôt bon signe : ça veut dire que son système immunitaire est à l’œuvre et qu’il évacue la température. 

Enfin, proposez-lui régulièrement de boire de l’eau. Parce que le risque, pour un enfant malade, c’est la déshydratation et à cet âge-là (les enfants concernés ayant en général moins de 2 ans), c’est le genre de plaisanterie qu’il vaut mieux éviter.

Ne pas insister si votre enfant a du mal à s'alimenter

Vous connaissez le proverbe : "On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif". Alors je ne compare pas nos bouts-de-choux à l’animal (c’est d’ailleurs très intelligent et très sympa, un âne), mais vous comprenez l’idée.

Cela dit, pour rester dans le registre animalier, vous pouvez vous la jouer "goupil" quand l’enfant rechigne à manger parce qu’il est fatigué. Vous fractionnez les repas. Un petit peu, de temps en temps mais régulièrement, de manière à ce qu’à la fin de la journée, il ait eu la ration qui convient. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bébé Maladie Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants