1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Journée mondiale sans tabac : 4 conseils pour arrêter de fumer
5 min de lecture

Journée mondiale sans tabac : 4 conseils pour arrêter de fumer

À l'occasion de la journée mondiale sans tabac, RTL vous donne quatre conseils pour enfin réussir à arrêter de fumer.

Un homme allume une cigarette (illustration).
Un homme allume une cigarette (illustration).
Crédit : AFP / KHALED DESOUKI
Philippine Rouvière Flamand

Ce mardi 31 mai est la journée mondiale sans tabac. Le but est de sensibiliser la population aux risques liés à la consommation de cigarettes et toute autre façon de consommer du tabac, mais aussi d'encourager les personnes addicts à arrêter. 

Selon Santé Publique France, le tabac est responsable d'un décès sur neuf (1 sur 5 chez les hommes et 1 sur 35 chez les femmes). Pour cela, le ministère de la Santé a lancé en 2014 le Programme national de réduction du tabagisme (PNRT). Ce programme a notamment permis la mise en place de la hausse des prix du paquet : "Des prix élevés sont un moyen efficace de lutter contre le tabac" précise le programme, ajoutant que cette hausse de prix est associée à la lutte contre le commerce illicite et le transport de tabac depuis des pays où il est moins cher. Aujourd'hui, le prix d'un paquet de 20 cigarettes est de 10 euros minium. Il était de 3,20 euros en 2000. 

Mais la hausse du prix ne suffit pas toujours. Le tabac est une réelle addiction et une hausse progressive des prix ne permet pas à tout le monde d'arrêter, bien que cela soit une motivation supplémentaire. 

Faire appel à un professionnel

La résolution d'arrêter de fumer est une décision difficile à prendre, et encore plus difficile à tenir. En plus du facteur chimique, qui est l'addiction à la nicotine, il y a le facteur environnemental, social. Pour cela, il est difficile d'arrêter de fumer grâce à sa seule volonté. Un peu d'aide étant toujours la bienvenue, plusieurs professionnels peuvent vous épauler dans la démarche. 

À lire aussi

Que vous décidiez d'y aller petit à petit ou tout d'un coup, un pneumologue, un tabacologue ou un hypnothérapeute pourront vous aider. Selon tabac info service, une personne accompagnée par un professionnel de santé aura 70% de chance en plus de réussir son sevrage. 

Un tabacologue commencera par faire un diagnostic, pour savoir quel type de fumeur vous êtes. Il pourra aussi répondre à vos interrogations, telles que la peur de grossir, d'être stressé…  

Un pneumologue pourra vous aider à vous rendre compte de l'impact du tabac sur votre santé. Il pourra également vous donner des techniques pour vous rendre compte que le tabac n'apporte rien de positif, et que l'effet de détente ressenti lorsqu'on fume est artificiel. Il vient entre autres du fait que la respiration est contrôlée et consciente lorsqu'on fume. Il est totalement possible d'avoir un effet similaire sans tabac. Un médecin pourra par exemple vous donner des exercices à faire, comme fumer seul, en pleine conscience, c'est-à-dire en regardant votre cigarette, en écoutant le bruit du tabac qui se consume, en sentant son odeur et en prenant conscience qu'il y a de la fumée dans la bouche et les poumons lorsque l'on fume. Cela a pour but de vous détourner de la cigarette et de retirer tout aspect social de l'équation. 

Un hypnothérapeute qualifié dans les addictions pourra également vous aider. Plusieurs techniques existent, comme le dégout. Pour cela, sous hypnose, vous associerez la cigarette à quelque chose de répugnant. Une fois sorti de l'état d'hypnose, ce dégout pourra se transférer sur la cigarette, mais il faut parfois plusieurs séances ou pratiquer l'autohypnose. 

Quel que soit le professionnel que vous choisissez, cette personne pourra également vous aider à garder votre motivation et à vous encourager. 

Utiliser une application

Des applications existent pour quasiment tout, y compris pour aider à arrêter de fumer. Ces applications peuvent être utilisées seules ou en complément d'une ou plusieurs autres méthodes, pour multiplier les chances d'y arriver. 

Certaines applications sont payantes, mais celle de tabac info service est gratuite. Une fois l'application téléchargée, il faudra renseigner vos habitudes en tant que fumeur. Plusieurs outils vous seront alors proposés. Tout d'abord, l'application vous indique le temps que vous avez passé sans fumer et l'argent économisé depuis votre dernière cigarette. En cas d'envie quasiment irrépressible de fumer, l'application vous propose des vidéos de soutien, des mini-jeux pour vous distraire, des astuces… Et si vous craquez quand même, vous pourrez en renseigner les raisons et des conseils vous seront donnés par la suite. 

Se féliciter à chaque cigarette non fumée

Quand on essaie d'arrêter de fumer, on peut se sentir très seul, d'autant plus si notre entourage est fumeur, ou si on a déjà essayé sans succès. Mais le plus important est la volonté de continuer chaque jour. Dites-vous que chaque cigarette non fumée est une victoire. 

Si vous êtes un fumeur régulier, avec vos cigarettes habituelles, voire indispensables, comme celle du matin avec le café, celle après le repas, celle en rentrant chez soi… Ce sont ces cigarettes qui seront les plus dures à ne pas allumer. À chaque fois que vous arriverez à vous en passer, félicitez-vous et soyez fière de vous. Vous pouvez également chercher du soutien auprès de proches qui ont réussi à arrêter et qui pourront comprendre ce que vous traversez. 

Si malgré tout cela est trop difficile au début, vous pouvez utiliser ce que vous avez économisé en n'achetant pas de cigarette pour vous faire un autre plaisir, comme une pâtisserie, un cinéma, un bel objet… Mais attention à ce que ça ne devienne pas une habitude pour ne pas replonger dans la cigarette. 

Utiliser des substituts

Il est parfois trop difficile d'arrêter de fumer malgré toutes les méthodes naturelles. Si c'est votre cas, il existe des substituts qui contiennent de la nicotine et qui pourront vous aider à faire passer l'envie de tabac : patch, pastille et chewing-gums. Ces médicaments peuvent être prescrits par des médecins, ce qui vous permettra de vous en faire rembourser une partie, mais il est également possible d'en acheter en pharmacie sans ordonnance. 

Il existe aussi la cigarette électronique. Cette option est avantageuse puisque le geste est le même qu'avec une cigarette ordinaire, et il est possible de diminuer petit à petit le taux de nicotine dans le liquide que vous utilisez. De plus, on sait déjà que l'impact sur la santé est bien moins dangereux qu'une cigarette classique.

En revanche, on ne sait pas encore totalement quels sont les impacts réels sur la santé. De plus, les différents goûts peuvent vous inciter à fumer parce que vous trouvez ça bon, et pas pour assouvir un besoin de nicotine. L'odeur étant beaucoup moins forte, la cigarette électronique peut vous pousser à fumer en intérieur, et donc ne jamais vous arrêter, puisque contrairement à une cigarette normale, il n'y a pas de fin. Cette alternative nécessite de la réflexion, pour éviter de passer d'une addiction à une autre.  

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/