1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Tabac : "Il faut une augmentation du prix massive et brutale", selon le président d'Addictions France
2 min de lecture

Tabac : "Il faut une augmentation du prix massive et brutale", selon le président d'Addictions France

INVITÉ RTL - Bernard Basset considère qu'une augmentation du prix du tabac doit être soudaine pour être efficace.

Une femme fume une cigarette (illustration)
Une femme fume une cigarette (illustration)
Crédit : LODI FRANCK/SIPA
Tabac : "Il faut une augmentation du prix massive et brutale", selon le président d'Addictions France
04:39
Christelle Rebière - édité par Jérémy Billault

La baisse du tabagisme s'est arrêtée l'an dernier. Un an de crise sanitaire et de confinements ont même provoqué une augmentation de la consommation de tabac en France. La Ligue contre le cancer dénonce également la valorisation du tabagisme dans les films français.

Pour, Bernard Basset, président de l'association Addictions France, "indiscutablement, la présence du tabac dans les films est incitative". Au micro de RTL Midi, il précise : "Des gens influents par leur image, le fait qu'ils fument incite la population à les imiter. Il faut avoir en tête que la présence du tabac dans les films est plus importante que dans la réalité. En France, il y a 25% de fumeurs, beaucoup plus dans les films".

Entre 2015 et 2019, 1,8 million de fumeurs avaient arrêté de fumer, une dynamique qui s'est brisée l'année dernière. "Il y a une reprise de ma consommation de tabac pendant la pandémie, mais ça serait trop facile de la mettre sur la pandémie", considère le médecin.

L'élément le plus marquant, c'est que les catégories sociales en difficulté fument davantage

Bernard Basset, président de l'association Addictions France, sur RTL

"L'élément le plus marquant, poursuit-il, c'est que les catégories sociales en difficulté fument davantage. C'est la crise sociale qui existait avant la pandémie, dont on a vu des traductions dans les manifestations de colère qui ont surgi. Le tabac peut apparaître comme anti-stress, c'est une mauvaise solution, mais c'est une partie de l'explication".

À lire aussi

Ce constat se vérifie dans d'autres pays. "Cette inégalité sociale existe aussi dans d'autres pays, confirme Bernard Basset, qui font mieux que nous dans la lutte contre le tabagisme. Il y a plus de fumeurs dans les catégories défavorisées. C'est un phénomène constant dans tous les pays. Le fait d'appartenir à des catégories défavorisées favorise les comportements négatifs pour la santé".

L'augmentation du prix, stratégie jusqu'alors efficace, ne fonctionnerait-elle plus ? "Le prix est dissuasif, le plus dissuasif, ce sont les augmentations fortes d'un seul coup, plus que progressive, assure le médecin. Il faut jouer l'instrument du prix pour influer sur la consommation. Il faut une augmentation massive et brutale du prix, mais aussi continuer les campagnes d'éducation et de prévention".

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/