2 min de lecture Recherche

Coronavirus : un premier vaccin "à horizon de 18 mois", selon la ministre de la Recherche

Il ne faut pas espérer un vaccin avant 18 mois, assure la ministre de la Recherche, alors que Donald Trump pronostique un remède d'ici la fin de l'année.

Une femme prépare un vaccin (illustration)
Une femme prépare un vaccin (illustration) Crédit : Schneyder Mendoza / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

On l'attend avec impatience, il faudra malgré tout attendre avant de pouvoir utiliser un vaccin contre le coronavirus. Et pas moins de 18 mois, selon la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal. Donald Trump, le président américain a lui estimé qu'il serait possible d'ici la fin de l'année.

"L'accélération qu'on a vue dans le développement des essais clinique nous laisse espérer un vaccin à l'horizon de 18 mois, mais ce n'est pas raisonnable de penser qu'on puisse aller plus vite que cela. Sauf à mettre en danger la sécurité des gens", a-t-elle déclaré sur Europe 1 ce samedi.

L'agence européenne du médicament avait évoqué un délais d'un an selon un scénario "optimiste". "La recherche sur le vaccin, tout le monde en est bien conscient, est quelque chose qui prend habituellement plusieurs années", a souligné Mme Vidal.

Un vaccin soumis "aux lois du marché" ?

À propos des déclarations du président de Sanofi, elle a estimé "inacceptable de réserver un vaccin à un pays plutôt qu'à un autre pour des raisons pécuniaires". Le laboratoire a suscité l'indignation en annonçant qu'il distribuerait d'abord un éventuel vaccin aux États-Unis, qui ont investis 30 millions de dollars pour soutenir ses recherches.

À lire aussi
La Croix-Rouge prend la température d'un homme à Wuhan le 25 janvier 2020, en pleine épidémie de coronavirus. coronavirus
Coronavirus : un an après, que sait-on des origines de cette épidémie ?

Le président Emmanuel Macron a demandé qu'un vaccin ne soit pas soumis "aux lois du marché".  Un porte-parole de la Commission européenne a soutenu qu'il doit être "un bien d'utilité publique et son accès doit être équitable et universel". 

En France, l'Institut Pasteur démarrera en juillet des essais cliniques pour sa recherche la plus avancée. Il espère de premiers résultats en octobre, à l'automne.

>
39. Coronavirus : pourquoi la course pour trouver un vaccin s'accélère Crédit Image : RTL originals | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Recherche Santé Laboratoire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants