1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : "Pas de preuve" que les variants échapperont au vaccin, assure le Pr. Bréchot

INVITÉ RTL - D'après le professeur Christian Bréchot, virologue et président du Global Virus Network, les variants "n'échapperont pas" aux vaccins. Il plaide pour "une vaccination rapide et massive" afin d'enrayer l'épidémie.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Coronavirus : "Pas de preuve" que les variants échapperont au vaccin, assure le Pr. Bréchot Crédit Image : ADEK BERRY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Florise Vaubien

On a vécu pendant des mois avec le coronavirus SARS-CoV-2, mais plusieurs mutations du virus ont fait leur apparition : la souche anglaise, sud-africaine et celle Amazonie brésilienne détectée au Japon. Le professeur Christian Bréchot, virologue et président du Global Virus Network et ancien directeur de l'Inserm et de l'Institut Pasteur, rappelle que ces variants constituent "une évolution normale du virus" et qu'"ils n'échapperont pas" à l'efficacité des vaccins

Si le virologue note que ces mutations sont particulièrement "favorisées quand le virus se répand beaucoup", il estime qu'il n'y a pas de raison de s'inquiéter outre-mesure. "Ces trois variants nous inquiètent" car "ils sont plus contagieux et favorisent la diffusion de l'épidémie". Toutefois, il n'existe "aucun argument pour penser qu'ils augmentent la sévérité de l'infection et de la maladie"

De même du côté des vaccins : "Il n'y a pas de preuve que ces variants vont échapper aux vaccins", souligne Christian Bréchot, précisant toutefois qu'une des mutations trouvées dans le variant sud-africain et brésilien "pourrait conduire à diminuer la sensibilité". "Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que quand on injecte un vaccin" dans un organisme, "on génère des anticorps dirigés contre de très nombreuses molécules, des sortes de piques de la protéine d'enveloppe du virus, et non contre une seule molécule. Donc même si vous avez des mutations, l'efficacité du vaccin reste vraie". 

Le président du Global Virus Network plaide ainsi pour une "vaccination rapide et massive" afin d'enrayer l'épidémie et le développement de variants du virus. "Il faut vacciner et avoir une surveillance moléculaire très attentive" pour mettre fin à la pandémie, conclut-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants