2 min de lecture Japon

Mutation du coronavirus : un troisième variant détecté au Japon

Les autorités nippones ont identifié un troisième variant du coronavirus dont le niveau de contagiosité reste encore inconnu. Des études sont en cours sur l'efficacité des vaccins contre cette nouvelle souche.

Le quartier Shibuya à Tokyo, le 8 janvier 2021, lors du premier jour de l'état d'urgence mis en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus.
Le quartier Shibuya à Tokyo, le 8 janvier 2021, lors du premier jour de l'état d'urgence mis en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Crédit : Philip FONG / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Alors que plusieurs mutations du coronavirus ont d'ores et déjà été repérées au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, un troisième variant du virus a été détecté au Japon. Quatre personnes infectées ont été recensées et le niveau de contagiosité de cette nouvelle souche reste pour l'instant inconnu, a indiqué le ministère de la Santé japonais, dimanche 10 janvier. 

"Pour le moment, il n'y a aucune preuve montrant que le nouveau variant découvert chez ces passagers en provenance du Brésil soit plus contagieux", a déclaré Takaji Wakita, directeur de l'Institut national des maladies infectieuses japonais. Ces quatre personnes revenaient d'un voyage en provenance de l'État de l'Amazonas lorsqu'elles ont été testées positives à la Covid-19 à leur arrivée à l'aéroport Haneda de Tokyo, le 2 janvier dernier, explique CNEWS

Parmi les personnes contaminées, une trentenaire faisait état de maux de tête et de gorge, un enfant de 10 ans avait de la fièvre et une fillette s'est révélée asymptomatique, détaille le quotidien régional Ouest France. En revanche, un homme d'une quarantaine d'années a été hospitalisé alors qu'il souffrait de difficultés respiratoires. 

Une "potentielle contagiosité plus élevée"

D'après le ministère brésilien de la Santé, ce nouveau variant de la Covid-19 contient douze mutations, dont l'une a été identifiée dans les souches au Royaume-Uni et en Afrique du Sud. "Cela implique une potentielle contagiosité plus élevée", a-t-il alerté. Le ministre de la Santé Olivier Véran a rappelé jeudi que la mutation britannique est 40% à 70% plus contagieuse que la souche originelle. Les premières études sur le variant sud-africain "font également état d’une plus forte transmissibilité".

À lire aussi
Propulsé
Espace : le Japon planche sur des satellites en bois

Des analyses sont en cours pour déterminer si les vaccins développés jusqu'ici sont efficaces contre cette nouvelle mutation, assure un responsable du ministère de la Santé japonais. De son côté, le laboratoire allemand BioNTech a annoncé que son produit conçu en partenariat avec Pfizer éliminait une "mutation clé" des variants britannique et sud-africain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Japon Coronavirus International
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants